Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 09Article 490573

General News of Sunday, 9 February 2020

Source: camerounweb.com/mimimefo.info

Décapitation de militaires à Ndop : la population craint des représailles

Quelques heures avant que les électeurs ne se rendent aux urnes, une vidéo circulant en ligne montre deux hommes torturés par une foule. Les deux hommes, qui auraient été abattus à Ndop dans la région du nord-ouest, ont été brutalement découpés à la machette par des combattants séparatistes. Ils sont accusés d'être des agents de sécurité en civil envoyés pour recueillir des informations.

Bien qu'aucune déclaration officielle n'ait été faite concernant la vidéo par les responsables de la sécurité ou de l'administration, on craint des représailles potentielles sur la population locale pour l'acte perpétré par les combattants d'Ambazonia. Avec le conflit armé en cours, Ndop, comme plusieurs autres villes des régions anglophones, a été le théâtre de plusieurs affrontements entre les séparatistes ambazoniens et les forces militaires. Plusieurs raids des militaires dans différentes parties de la ville ont également laissé plusieurs maisons rasées, les habitants fuyant pour se mettre à l'abri. En août de l'année dernière, trois personnes ont été tuées à Ndop, dont un enfant. Comme dans des situations similaires par le passé, le gouvernement a nié toute responsabilité, rejetant la faute sur les combattants ambazoniens.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter