Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 20Article 535930

General News of Thursday, 20 August 2020

Source: hurinews.com

Décapitation de la femme à Mayuka: un complice livre le régime Biya

Nos multiples publications sur l'assassinat crapuleux d'une jeune fille à Muyuka n'ont pas laissé indifférente la pègre qui dirige le Cameroun. En guise de commentaire, un article intitulé "Nkonda Titus aka Ma Kontri Pipo Dem, pièce maîtresse du crime de Muyuka" et publié sur Facebook à 17 heures 19 minutes, un activiste anglophone pro-Biya au nom de Genesys Kenelly nous a révélé (voir captures d'écran) que la décapitation de la jeune Comfort de 36 ans : "a eu lieu dans la journée du 11 aout 2020 à plus de 400 km (de Yaoundé où se trouvaient les suspects Clovis Okha et Yannick Kawa, ndlr) à peu près vers 15 heures d'après les renseignements".

Decapitation_Femme

En effet, l'administrateur de la Page Facebook "We Love Cameron" qui, comme "Ma Kontri Pipo Dem", travaille au côté du régime crapuleux de Yaoundé pour casser la lutte d'indépendance du peuple anglophone, est venu défendre les suspects dans cet assassinat que sont Clovis Okha et Kawa Yannick en affirmant qu'au moment de l'assassinat le mardi 11 aout selon lui, ils étaient à Yaoundé depuis dimanche 9 aoùt, où ils ont effectué dès 11h des lives show sur le compte Facebook DDR Cameroon administré par Nkonda Titus. C'est du moins ce que ces deux-là lui ont dit, à moins qu'il ait effectué le voyage pour Yaoundé avec eux.

Toujours selon l'activiste génocidaire Kenelly, "la dame était détenue depuis dimanche (9 août, ndlr) par ces criminels". Ces explications n'ont qu'un seul objectif : laver de tout soupçon les suspects qui eux restent muets depuis qu'ils ont été cités parmi les auteurs de ce crime odieux. La présence de ces derniers à Yaoundé dès le dimanche 9 août et leurs lives show Facebook de lundi dès 11 heures n'exclut pas qu'entre cette date et le 11 août au matin, ils aient été commis pour cette opération consistant à assassiner la jeune Comfort à Muyuka pour les besoins de la contre-propagande de la lutte d'indépendance des Anglophones. Surtout que la vidéo ayant seulement commencé à circuler dans la soirée du 11 août, le crime peut avoir été commis des heures plus tôt ou la veille (la date du crime reste inconnue). Surtout qu'au côté de Nkonda Titus MKPD, ils étaient attendus au palais présidentiel d'Etoudi ce même lundi 11 août où ils ont été reçus à bras ouvert (et sans doute avec beaucoup de millions de FCFA) par le secrétaire général à la présidence, Ferdinand Ngoh Ngoh, qui tenait sans doute à les féliciter pour l'opération réussie à Muyuka. Rien n'exclut donc qu'ils aient été transportés par des véhicules de l'État (de l'armée) réputés rapides, entre Muyuka et Yaoundé en passant par Buea, pour cette opération.

Quoi qu'il en soit, ces explications de l'activiste Genesys Kenelly sonnent comme un aveu car elles révèlent que : (1) la décapitation de la jeune Comfort ?? Muyuka est un crime commandité par le sommet de l'Etat pour dresser la communauté internationale contre les indépendantistes anglophones (2) le geste fatal a été fait non pas par des séparatistes armés mais par des groupes armés affiliés au pouvoir en place parce que si Kenelly qui défend le régime Biya au détriment des indépendantistes anglophones est au courant de manière précise de la date du kidnapping de la jeune fille de Muyuka ainsi que de la date de son assassinat, cela suppose qu'il était en contact avec les criminels qui sont comme lui proches du régime et qui lui ont remis la photo de la fille qu'il a fait circuler le 12 août (au lendemain du crime !) dans les foras Whatsapp administrés par Nkonda Titus, accusant les séparatistes de l'avoir tué (3) les services de renseignement camerounais étaient parfaitement au courant de ce plan d'assassinats de civils (dont de la suppliciée de Muyuka) dans le Southern Cameroons en vue d'une opération de charme vis-à-vis de l'opinion internationale car le génocidaire Kenelly lui-même dit que l'assassinat a eu lieu dans la journée du 11 août 2020 à plus de 400 km, à peu près vers 15 heures d'après les renseignements. Nous avions donc de bonnes raisons de penser que les services secrets camerounais (dont la Sécurité Militaire du criminel Émile Bamkoui) sont impliqués dans ce crime odieux.

Decapitation_Femme

Decapitation_Femme

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter