Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 14Article 534727

General News of Friday, 14 August 2020

Source: www.camerounweb.com

Décapitation d'une femme à Muyuka: un membre du Congrès américain émet des doutes

La représentante Karen Bass (D-CA), présidente de la sous-commission des affaires étrangères de la Chambre sur l'Afrique, a publié la déclaration en réponse aux violences en cours au Cameroun, un pays d'Afrique centrale piégé dans un conflit armé meurtrier depuis 2017.

Kareen Bass a déclaré que bien que la vidéo n'ait pas été vérifiée, elle met en évidence l'insécurité et la violence persistantes dans les régions à prédominance anglophone du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.
«Cette semaine, une vidéo de présumés séparatistes au Cameroun tuant brutalement une femme a été largement diffusée. Bien que cette vidéo n'ait pas été vérifiée, elle met en évidence l'insécurité et la violence persistantes dans les régions à prédominance anglophone du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun », a-t-déclaré.

Karen_Bass_USA

Le mardi 11 août 2020, un sympathisant du gouvernement camerounais basé au Royaume-Uni a d'abord diffusé la vidéo morbide sur les réseaux sociaux à la stupéfaction de beaucoup quant à la façon dont il aurait pu obtenir la vidéo de première main.

Comfort Bih est apparue dans au moins trois vidéos où ses mains étaient attachées à son dos alors qu'elle était interrogée par des hommes armés qui n'avaient pas encore été identifiés.

Bih, une résidente de Muyuka, une ville du sud-ouest du Cameroun, a ensuite été capturée dans l'une des vidéos giflées avec un coutelas avant que ses bourreaux ne la massacrent avant de tirer son cadavre sur une voie publique à Muyuka.

Kareen Bass a ajouté qu'elle était profondément préoccupée par l'escalade des crimes contre les civils, citant d'autres incidents. «La semaine dernière, un travailleur humanitaire camerounais a été tué dans la région du Nord-Ouest. Je suis profondément préoccupée par l'escalade des crimes contre les civils », a-t-elle ajouté.

Elle a ensuite précisé qu'il y avait beaucoup trop d'incidents où des civils innocents sont tués en raison du conflit entre les séparatistes qui veulent un État anglophone indépendant et les forces gouvernementales camerounaises, ajoutant qu'il semble également y avoir une escalade des crimes contre les femmes.

La femme politique a exhorté le gouvernement camerounais et les dirigeants séparatistes à mettre fin aux crimes contre les civils, et au gouvernement d'enquêter de manière approfondie sur cette affaire et toutes les autres transgressions et les coupables traduits immédiatement en justice.
«Le conflit dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun doit prendre fin et j'encourage toutes les parties à venir à la table pour négocier la fin de ce conflit», indique le communiqué.

La vidéo a également été condamnée dans le monde entier par des groupes de défense des droits et des politiciens. Akere Tabeng Muna, un avocat camerounais de renom, qualifiant la vidéo de la plus barbare et la plus inhumaine, a déclaré mardi dans un Tweet qu'il n'avait pas pu terminer de regarder la vidéo.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter