Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 28Article 508570

General News of Tuesday, 28 April 2020

Source: www.camerounweb.com

Décapitation d’un civil: le Mindef dément l'arrestation d'un capitaine de l'armée (Officiel)

Dans une note officille, le ministère de la défense dément l'arrestation du Capitaine Jacques Tchenem Valkossa, en service au 4ème BIR amphibie. L'intéressé, aurait été mis aux arrêts sur ordre du ministre de la défense, a révélé ce matin nos confrères de CamerounInfo. Il est accusé d'avoir décapité un civil et tué une mère de trois enfants dans le Nord-Ouest.

"Le supposé Capitaine Valkossa Tchenem est inconnu des effectifs des Forces de Défense. De même que l’Unité à laquelle il est sensé appartenir, le 4ème Bataillon d’Intervention Rapide amphibie, qui n’existe que dans les lubies de ces créateurs de fake news.", peut-on lire dans le démenti du ministère de la défense. L'information qui aurait été lue sur la Crtv "dénote d’une énième tentative de déstabilisation portée par les ennemis de la République aux desseins noirs", explique t-on au Mindef.

Ci-dessous, l'intégralité du démenti du MINDEF

FORCES DE DÉFENSE CAMEROUNAISES : NON A LA DÉSINFORMATION
 
Depuis quelques heures un conglomérat d’individus mal intentionnés distille sur la blogosphère l’information selon laquelle un Officier des Forces de Défense, notamment le Capitaine Jacques Tchenem Valkossa, en service au 4ème Bataillon d’Intervention Rapide amphibie serait mis aux arrêts sur ordres du Ministre Délégué à la Présidence Chargé de la Défense, pour avoir dirigé une équipe de sept soldats qui auraient décapité un civil et ôté la vie à une femme et ses trois enfants.
 
Il n'en est rien. Absolument rien. 
 
Cette information complètement erronée, qui dénote d’une énième tentative de déstabilisation portée par les ennemis de la République aux desseins noirs, est par conséquent vouée, tout comme les précédentes, à un échec cuisant.
 
Le supposé Capitaine Valkossa Tchenem est inconnu des effectifs des Forces de Défense. De même que l’Unité à laquelle il est sensé appartenir, le 4ème Bataillon d’Intervention Rapide amphibie, qui n’existe que dans les lubies de ces créateurs de fake news.
 
Outre leurs missions régaliennes, les Forces de Défense et de Sécurité sont fortement engagées dans la lutte contre le COVID-19, aux côtés du Ministère de la Santé Publique ainsi que des autres entités étatiques concernées par cette pandémie mondiale, pour le bien de nos vaillantes populations.
 
En s'essayant à cette tentative de manipulation abjecte et puérile de l'opinion publique, les instigateurs de cette communication haineuse participent certainement de la vaste campagne organisée par les détracteurs de la République, qui s'attaquent en même temps aussi bien au moral de la troupe qu'aux symboles de l'État, qu'à celles et ceux qui le représentent.
 
Les femmes et hommes des Forces de Défense vaquent sereinement à leurs occupations quotidiennes, avec dévouement, honneur et Fidélité, et attendent les prochaines balivernes qui vont continuer de pleuvoir avec sérénité et sourire en coin./-
 
Le Capitaine de Frégate 
Cyrille Serge ATONFACK GUEMO 
Chef Division de la Communication
Ministère de la Défense

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter