Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 13Article 534511

General News of Thursday, 13 August 2020

Source: Actu Cameroun

Décapitation à Muyuka: la femme a été violée durant des jours avant d'être tuée

Ils auraient enlevé leur victime, tabassée et violée pendant 3 jours avant de la décapiter.

Une dame de Muyuka, dans la région du sud-ouest, a été décapitée pour avoir prétendument agi comme informateur du gouvernement. Elle a été égorgée par des combattants séparatistes après avoir relié ses mains derrière selon une vidéo insoutenable publiée sur les réseaux sociaux.

Tabassée et violée pendant 3 jours
Moins d’une journée après cet assassinat, nous apprenons que les trois présumés égorgeurs de la femme ont été interceptés par les forces de l’ordre. Des sources révèlent qu’ils auraient enlevé leur victime pour des raisons inavouées, tabassée et violée pendant 3 jours avant de la décapiter.

La mort de cette femme de 35 ans et mère de 04 enfants survient des heures après celle d’un autre homme décapité le même jour dans la division de Ngoketunjia. Cette localité est située dans la région du Nord-Ouest.



Les parties de son corps propagées partout
Le week-end passé, les Camerounais ont été surpris après qu’une jeune femme a été brutalement tuée par des sécessionnistes pour avoir eu une liaison avec un soldat.


Ce n’est pas la première fois que les « Ambazoniens » se comportent aussi atrocement. Un gendarme a été enlevé dans la nuit du 23 avril par des sécessionnistes à Muyuka. Ces derniers l’ont tuée et décapitée avant de propager les parties de son corps partout dans la ville.

La crise anglophone au Cameroun est également connue sous le nom de guerre d’Ambazonie. Ce conflit est lié à la situation socio-politique spécifique des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun depuis la fin de 2016.



Les pertes liées à la crise sécuritaire sont estimées « à plus de 2 milliards FCFA » selon un rapport que le Gicam a publié en 2019. Pour ce qui est des recettes perdues sur les impôts, les redevances et les taxes diverses, le patronat évalue le montant à « près de 18,5 milliards FCFA. »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter