Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 10Article 612907

Actualités of Tuesday, 10 August 2021

Source: Info Matin N°922

Décès de Penda Ekoka : panique chez les transfuges du MRC

Panique chez les transfuges du MRC Panique chez les transfuges du MRC

L’ancien conseiller du président de la République, par ailleurs ancien soutient du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (Mrc), Christian Penda Ekoka est mort, a annoncé dimanche 8 août 2021, le Mouvement AGIR-Act dont il était le fondateur. Il s'est éteint à Toronto au Canada à l'âge de 69 ans. La mort de Penda Ekoka, ancien conseiller spécial de Maurice Kamto, 5 mois après le décès de Paul Eric Kingue, ancien maire de la commune de Djombe- Pencha et ancien directeur de campagne du leader du Mrc, lors de la présidentielle du 7octobre 2018, suscite des réactions controversées au sein de l'opinion publique.

Ces deux hommes politiques ont quasiment connu une trajectoire semblable. Tous anciens militants du Rdpc qui ont par la suite décidé de soutenir la candidature de Maurice Kamto lors de la présidentielle évoquer supra, et tous ont également claqué la porte par la suite, avant d'être annoncé pour mort l'un après l'autre. On se rappelle qu'après la marche du 26 janvier 2019 les trois personnalités ont séjourné à la prison centrale de kondengui durant 8 mois avant d'être relâchés le 5 octobre jour de clôture du « Grand dialogue national ». A leur sortie, beaucoup de choses ont changé dans leur collaboration. Paul Eric Kingué a été le premier à quitter le navire pour se consacrer à son parti politique Mouvement Patriotique pour un Cameroun Nouveau (Mpon) créé en 2018.

Dissensions et affronts. Christian Penda Ekoka, resté dans la maison sera poussé à la sortie, à la suite du scandale de détournements des fonds collectés par l'association « Survie Cameroon >>, créée par Maurice Kamto pour contribuer dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19. Honnis par les militants du Mrc, le président fondateur du Mouvement Agir. Act n'était plus en odeur de sainteté avec la maison Mrc. Entre l'opposant et l'ancien conseiller de Paul Biya, l'idylle politique, née un certain 21 septembre 2018 en marge de la présidentielle camerounaise, semblait désormais bien loin. Les deux hommes étaient pourtant devenus inséparables depuis cette date : meetings à travers le pays lors de la campagne électorale à la prison, interminables conciliabules organisés dans le cadre du « plan de résistance pacifique pour contester le résultat de la présidentielle.

Penda Ekoka a été au coeur de la stratégie de Maurice Kamto, rappelle un proche de l'ancien conseiller de Paul Biya. Ils travaillaient ensemble dans une relation fraternelle. C'est lui qui rédigeait tous les documents. ». Le divorce est amorcé fin janvier, lorsque Penda Ekoka demande à Maurice Kamto de à procéder à une réorganisation du MRC ». Des cadres du parti bondissent et dénoncent ce qu'ils considèrent être à une ingérence flagrante ». « Ce qu'on attend de Penda Ekoka, c'est la publication du rapport détaillé de sa gestion de 817 000 euros perçus lors de la collecte. Il n'a pas à donner des recommandations au président du MRC », tonne un conseiller de Kamto. Penda Ekoka assure de son côté avoir « tourné » la page de l'opération Survie, en même temps, vraisemblablement, que celle de son alliance avec Kamto D'ailleurs, à la suite de son départ, beaucoup a été dit autour de sa collaboration avec Maurice Kamto. Certains militants n'ont hésité à le traiter de traître. Aujourd'hui, il a connu un sort similaire à celui de Paul Eric Kingue. Le défunt laisse un Cameroun dont l'image a été traînée dans la boue avec l'annonce de la victoire de son compère Maurice Kamto à la présidentielle 2018 mais donc les preuves n'ont jamais été présentées.

Rejoignez notre newsletter!