Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 19Article 485692

General News of Sunday, 19 January 2020

Source: www.camerounweb.com

Décès de Me Souop : même le RDPC doute des premières conclusions

La thèse de rejet ou non de anesthésie pratiquée sur Me Sylvain Souop et qui aurait conduit à sa mort passe mal même dans les rangs du Rdpc, le parti au pouvoir. Invité dans l’émission Droit de réponse de ce samedi 19 janvier 2020 sur Equinoxe Télévision, Me Emmanuel Pensy, communiquant du RDPC, révèle des zones d’ombre de l’affaire.

« C’est l'un des premiers décès qui arrivent lorsque vous avez une fracture. Ça n'a pas de sens. Cette mort pose un réel problème », a-t-il déclaré. Il a saisi l’occasion pour déplorer l’état des infrastructures sanitaires au Cameroun.

« Voilà quelqu'un qui a une fracture à côté de Bafoussam, il n' y a pas de plateau technique, on le renvoie à Yaoundé et à Yaoundé, il meurt dans des conditions troubles », déplore-t-il.

Le décès de Me Sylvain Souop des suites d’une fracture du bras a interpellé le collectif des avocats du Mrc et l’ordre des médecins du Cameroun qui ont ouvert des enquêtes afin que lumière soit faites sur cette affaire.
Contrairement à Me Pensy qui remet en cause les premières informations qui font état d’une crise après anesthésie, Me Jean de Dieu Momo, préfère y croire.

« A peine avait-on commencé l’anesthésie que son cœur s’est arrêté. Malgré tous les efforts pour le faire repartir, rien n’a été possible, à la consternation générale !!! Je me suis renseigné à la source vous pensez bien ! Comment quelqu’un peut il y voir un CRIME??? Pourquoi? Il représentait quel danger? Au contraire le confrère était quelqu’un que tout le monde aimait. Un avocat intègre au professionnalisme jamais pris en défaut. Certains seraient-ils revenus à l’heure des procès en sorcellerie? », a-t-il écrit.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter