Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 22Article 591964

General News of Thursday, 22 April 2021

Source: lebledparle.com

Décès de Germaine Ahidjo: Paul Biya a 'offensé ' Ahmadou Ahidjo dans sa tombe

En adressant ses condoléances à la famille du tout premier chef d'Etat camerounais, attristée par le décès de Germaine Ahidjo, le président Paul Biya a fait une méprise.

« Un bon mot de réconfort du chef de l’Etat. Mais l’Amadou Ahidjo sans ‘’ H ‘’ et le ‘’Badjika ‘’ qui est un simple sobriquet du fils de l’ex chef de l’Etat interpellent quand même. Mais bon, l’essentiel est là », a fait remarquer le journaliste Guibai Gatama sur son mur.

Effectivement, dans le message de condoléances adressé à la famille de la toute première dame camerounaise décédée hier à Dakar au Sénéchal à 89 ans, le chef de l’Etat a commis un lapsus calami.

En effet, Il a écrit « Amadou » en lieu et place de « Ahmadou » puis, « Badjika », d’après le porte-parole du « Mouvement 10 millions de Nordistes », n’est qu’un sobriquet, par conséquent, ne devrait pas apparaitre.


L'erreur étant humaine, le secretariat a rectifié l'erreur et remis la bonne ortographe.


Pour rappel, Paul Biya a travaillé avec Ahmadou Ahidjo pendant environs vingt ans occupant de ce fait, des postes prestigieux.

De 1962 à 1965, il est directeur de cabinet et de secrétaire général du ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Culture de 1965 à 1967, de directeur de cabinet civil de 1967 à 1968, ministre secrétaire général de la présidence de 1968 à 1975.

En 1975, le natif de Mvomeka’a est nommé Premier ministre jusqu’en 1982. Le 4 novembre 1982, Ahidjo démissionne et la constitution de l’époque fit de l’ancien séminaristes, le président de la République depuis le 6 novembre 1982 jusqu’à nos jours.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter