Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 12Article 596767

xxxxxxxxxxx of Wednesday, 12 May 2021

Source: Le Messager

Cynisme - Détournements - Evasions fiscales: le maire de Touboro dans le sable mouvant

Les députés, les conseillers régionaux, les chefs traditionnels et les populations de Touboro, plus de 4900 personnes n’ont pas tardé à signer la pétition pour passer le détergent au maire en démenti aux allégations qu’elles estiment mensongères du mémorandum dit « mémorandum des populations de Touboro ».

C’est une pétition adressée au ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence de la République via le Sous-préfet de l’arrondissement de Touboro. Un démenti colossal et bien fourni d’éléments crucifiant le soit disant défenseur des causes des populations de Touboro qui s’est clôturé par une marche dans les artères de la ville de Touboro. Le fond de la pétition porte sur le degré de cynisme, les détournements et évasions fiscales qui ont cours dans la Commune de Touboro que dirige le Maire Célestin Yandal.

« Depuis la mise en service du château d’eau dans la ville de Touboro par le Gouvernement pour desservir les populations le 26 mai 2019, des recettes de plus de 500 millions sont estimées pour un m3 d’eau qui coûte 300 francs cfa aux contribuables par mois, des évasion fiscales dans les marchés à bétails concernant les taxes de transhumances, le transit à bétails, les droits de place et d’embarcation gérés par une entreprise familiale. L’utilisation des entreprises familiales pour l’exécution des marchés, l’influence de la commission de passation des marchés par le Maire Yandal, la sélection des entreprises adjudicataires, alors que le maire se plait dans le confort de l’insécurité car son combat réside dans la complicité avec les suspects » telles sont les accusations portées en public contre le Maire Yandal dans un meeting organisé par l’honorable Bouba Moussa le lundi 10 mai 2021 pour rétablir la vérité du terrain à Touboro.

Mission de contrôle auprès de la Mairie de Touboro

Cette horde contre Yandal fait suite à sa sortie sur Equinoxe Télévision du 25 avril dernier dans l’émission « La vérité en face » M. Yandal avait fustigé toutes les mesures prises pour le Gouvernement camerounais pour sécuriser cet arrondissement de Touboro dans le département de Mayo Rey, frontalier au Tchad et à la Centrafrique. Yandal avait porté une forte accusation contre tout un village de près de 1000 habitants appelé « Wantoumi » d’être de mèche avec les preneurs d’otage, village camerounais situé sur l’axe Domta et Babou sur la frontière Centrafrique, environ 1 km du Mayo Mberé, disposant d’une école primaire publique à cycle complet.

En créant une situation anxiogène au sein de la commune de Touboro qu’il dirige au nom des ambitions personnelles. Les élites et élus de Touboro appellent de tout leur vœux une mission de contrôle auprès de la Mairie de Touboro pour mettre à nu les gabegies du Maire Yandal. Connu pour son caractère, Yandal avait refusé en sa qualité de président des fédérations des sections Undp de Mayo Rey de se rendre aux élections des conseillers régionaux de 2020 sans l’avis de son Président national Bello Bouba Maïgari. Prise de position qui n’avait pas du tout plu à Bello qu’il avait qualifié de manque de respect à son égard.

Fustiger tous les efforts du gouvernement La réaction du président national de l’Undp est attendue à la suite de cette sortie de Yandal. L’Undp en tant qu’allié du parti au pouvoir et son président qui est ministre d’Etat, ministre du Tourisme et des loisirs ; laissera-t-il son maire traîner le pays au sol? Touboro fait partie d’une zone touristique située dans le parc, traversé par le corridor Douala-Ndjamena.

L’insécurité déplorée par ce dernier n’est pas si alarmante et c’est une situation généralisée dans les trois régions du septentrion. Pourquoi le cas de Touboro fait tant jaser au point de saquer tous les efforts du gouvernement mis en place pour créer des structures de maintien de l’ordre, de sécurité et de défense et la dotation des moyens logistiques ?

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter