Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 10 04Article 546175

General News of Sunday, 4 October 2020

Source: reussitedupays

Curiosité: comment Samuel Foyou a acquis sa fortune estimée à 407 millions $

Avec une fortune estimée à 407 millions $ selon Forbes,(3ème plus riche du Flag of Cameroon). Le milliardaire Samuel Foyou; propriétaire de Fermencam, Plasticam, d’Unalor, Sotrasel et de Moore Paragon pour ne citer que ces entreprises la est l’une des plus grandes réussites économiques du Cameroun.

Samuel Foyou est un homme d'affaires et industriel camerounais. Il fait partie des 10 plus grandes fortunes 2019 d'Afrique noire francophone, selon le magazine Forbes. Il est originaire de l'ouest du Cameroun plus précisément du village Batié. Modeste tailleur à ses débuts, il fait ses premières armes dans les affaires à partir de la fin des années 1970, explorant les opportunités en Centrafrique puis dans l’ex-Zaïre avant de s’établir à Brazzaville au milieu des années 1980. C’est le début d’une fortune colossale. Il a pris conscience de l’énorme besoin du Congo en certains produits qui étaient fabriqués dans son pays. Ainsi débute l’exportation massive vers le Congo de produits comme les spiritueux, les piles, les allumettes, etc.

Pour M.Foyou, le marché suivant se nomme Angola, alors ravagé par une guerre civile. Il y applique la même méthode et vend du whisky. C’est alors qu’il obtient du groupe Fotso, propriétaire de la société Fermencam, l’exclusivité pour l’exportation de ses produits vers ce pays. Dans les années les plus florissantes, il pouvait annuellement acheminer 200 conteneurs de whisky, rien qu’à destination de l’Angola. En 2006, Yves-Michel Fotso, avec la bénédiction de son père, lui cédera le contrôle de Fermencam, puis celui d’Unalor trois ans plus tard. Entre 2000 et 2014, le patron camerounais de 62 ans s’est imposé sur la scène économique locale. Dès 2000, il s’est mis à acheter des usines, une manière d’apprendre le métier d’industriel.

En quelques années Sotrasel (sel), Plasticam (plastique et cartonnerie), Moore Paragon (imprimerie), Fermencam (spiritueux) et Unalor (allumettes et bougies) viennent progressivement grossir un portefeuille d’entreprises. En 2012, il lance la Biscuiterie Samuel Foyou (BSF). Il possède également un hôtel au Cap, en Afrique du Sud. Samuel Foyou est ce qu’on appelle un homme d’affaires « liquide ». Dans les milieux économiques de Douala, on évalue ses avoirs dans les banques locales à une trentaine de milliards de FCFA.

À Douala, Samuel Foyou est entrain de construire un immense hôtel. Ce chantier qui a déjà englouti plus de 8 milliards FCFA, sera le premier 5 étoiles de la toute nouvelle chaîne baptisée Krystal Palace. D’autres implantations devraient suivre prochainement à Yaoundé et à Kribi.

En 2014, Samuel Foyou a sollicité auprès de l’Etat camerounais, une superficie de 2000 hectares pour planter des arbres fruitiers, afin de produire du jus naturel destiné à l’exportation. Ceci pourrait s'aligner à son projet de brasserie.

La Brasaf (Société brasserie Samuel Foyou), crée par Samuel Foyou dotée d'un capital social de 100 millions de francs Cfa, la Brasaf sera la 3e entreprise brassicole du pays après SABC (Groupe Castel), et UCB (Groupe Kadji).

Discret, Samuel Foyou déteste s’afficher en public. Depuis Batié, où il est né, Samuel Foyou reste accroché au téléphone pour gérer toutes ses affaires. C’est dans ce village perché dans les collines du pays bamiléké que ce père de 4 enfants, apparaît souvent en public.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter