Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 21Article 476472

General News of Thursday, 21 November 2019

Source: Actu Cameroun

Crises humanitaires: la Banque Mondiale débourse 70 millions pour le Cameroun

Ces ressources visent à faciliter l’accès aux services sociaux de base, ainsi qu’à construire des espaces commerciaux pour les réfugiés.

Le Cameroun vient de nouveau de décrocher 130 millions de dollars, soit environ 77 milliards de francs CFA de la Banque Mondiale (BM). L’annonce a été faite le 19 novembre dernier à Yaoundé, par le directeur des opérations de la BM, Abdoulaye Seck, en présence du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (Minepat), Alamine Ousmane Mey. Ces ressources vont ainsi être mises à la disposition de quatre projets majeurs du guichet réfugiés « IDA 18 ». Lesquels portent sur la mise en œuvre de la Lettre de Politique de Développement du Cameroun, dont l’objectif est d’améliorer, tant pour les réfugiés que pour les communautés hôtes, l’accès aux services sociaux de base (santé, éducation, approvisionnement en eau potable) ; ainsi qu’à construire plusieurs espaces commerciaux et à intégrer 10 000 ménages dans le processus de transferts monétaires.

Concrètement, il est question à travers une approche intégrée, d’étendre le champ géographique des quatre projets en cours d’exécution, notamment le Programme National de Développement Participatif, le projet Filets Sociaux, le projet d’appui à la réforme du secteur de l’éducation et le projet de renforcement de la performance du système de santé. En prenant la parole au cours de cette cérémonie, Abdoulaye Seck a souligné que le Cameroun est le premier pays africain à bénéficier du guichet spécial « réfugiés IDA 18 », ceci en reconnaissance de la générosité du pays et de sa longue tradition de solidarité et d’hospitalité des personnes déplacées. A titre d’illustration a-t-il indiqué, « mon récent séjour dans la région de l’Est qui abrite plus de 200.000 réfugiés de la République centrafricaine m’a permis de mesurer cette générosité ». Aussi a-t-il ajouté que « malgré les efforts du gouvernement soutenus par les organisations humanitaires, les besoins en termes d’accès au service de base, de santé, nutrition, protection des jeunes et plus particulièrement des enfants restent considérables. Ce au sein des communauté réfugiés et des communautés hôtes ».

Il convient de rappeler que le guichet spécial de l’IDA 18 pour les réfugiés cible les situations où la présence des réfugiés exerce une pression économique et sociale sur les zones des communautés accueillant ces réfugiés. Ce guichet a été créé par les gouverneurs de la Banque Mondiale pour appuyer les pays un grand nombre de réfugiés, et fournir une réponse en développement pour ces situations spécifiques où il y a une pression accrue dû à cette pression des réfugiés. Pour le cas du Cameroun, les ressources du guichet spécial pour les réfugiés sont allouées sous forme de don à hauteur de 1,6 % du montant total par une allocation dlDA national et ce, à la demande du gouvernement. En d’autres termes, l’enveloppe est constituée des 5/6® »e du guichet IDA 18 et de 1/64™ d’IDA 18 national.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter