Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 21Article 528955

Diasporian News of Tuesday, 21 July 2020

Source: cameroonvoice.com

Crise sociopolitique: le message fort de Bruxelles à Paul Biya et la France


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Annoncé en grande pompe le 15 juillet dernier, la manifestation anti-Biya de Bruxelles a été largement suivie vendredi, et a donné sans onde négative un message fort au régime Biya et la France.

Si les annonces faisaient des sceptiques et des moqueurs dans les rangs des pontes et des fidèles du régime Biya, les clichés de la mobilisation populaire d’importance à laquelle on a assisté vendredi dernier en Belgique avaient de quoi dé-persuader ces derniers, mais surtout de quoi rallumer la flamme de l’espoir de tous les combattants qui militent pour la libération du Cameroun, confisquée par Paul Biya et ses thuriféraires avec la complicité de la France. C’est à dessein que les Camerounais de la diaspora ont battu le pavé dans les rues de la Belgique en marge du sommet du Conseil de l’Europe qui a réuni à Bruxelles les chefs d’Etat de l’Union Européenne . Il était question de rappeler avec force, comment le Cameroun n’a pas pris en compte les résolutions de l’instance le 18 avril quant aux crises diverses que traverse le Cameroun. Mobilisés en grand nombre, les Camerounais de la diaspora sont donc venu protester contre la mégérance du Cameroun par l’équipe de grabataires en poste.

L’une des raisons majeures de cette mobilisation c’est le fait que malgré moult interpellations, le régime Biya maintien en prison plusieurs prisonniers politiques et des journaliste; tenus dans des conditions carcérales inacceptables. Une situation qui vient se greffer au milliers de morts que le Cameroun compte de jour en jour par la faute du pouvoir en place. Les Camerounais s’insurgent du fait que la France soit vent-debout pour pérenniser ce système au sommet de l’Etat en soutenant le Cameroun dans un mécanisme pour la succession de gré à gré à la Présidence de la République du Cameroun.


La pertinence de ces revendications n’a pas pour autant donné lieu à des agissements à l’écart malgré une si grande foule. Si on accuse bien souvent les combattants pour a libération du Cameroun d’être des casseurs sans foi ni loi, il est loisible de remarquer qu’il n’y a eu aucune interpellation à l’issue de la manifestation de Bruxelles, aucun édifice public n’a été vandalisé à l’opposé des manifestations du même ordre au Cameroun qui donnent toujours lieu à des arrestations arbitraires. Voilà qui confirme à suffire que le régime Biya est passé maître dans le musellement du peuple. Il aura en tout cas saisi à ses dépens que le vent de la révolution souffle à tout rompre. Les mobilisations s’enchaînent pour dire non à la mascarade qui se trame au sommet de l’Etat. De paris à Bruxelles et de Montréal au Cameroun, il en aura, à nouveau la démonstration.

Participez au sondage

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter