Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 08Article 572158

General News of Monday, 8 February 2021

Source: Actu Cameroun

Crise en RCA : l’ONU va aider le Cameroun à contenir l’afflux des réfugiés

Le pays de Paul et de Chantal Biya prend déjà en charge plus de 500 000 réfugiés centrafricains, un chiffre qui va grandissant de jour en jour.
De source bien introduite, l’Organisation des Nations Unies (ONU) mobilisera des fonds supplémentaires pour venir en aide au 237 (Cameroun), notamment dans l’assistance des réfugiés en provenance de la République centrafricaine. L’annonce est de Matthias Z. Naab, c’est le coordonnateur résident du système des Nations Unies au Cameroun. Il a fait cette révélation le 4 février 2021, lors d’une visite au camp des réfugiés de Gado-Badzere à Garoua-Boulaï, ville de la région de l’Est Cameroun frontalière avec la Rca.

Matthias Z. Naab propose un soutien de l’ONU basé sur la mobilisation de ressources supplémentaires auprès des donateurs, mais aussi des partenaires ainsi que sur des approches innovantes tel que le nexus entre l’humanitaire, le développement et la paix. Avec la multiplicité des violences dans ce pays voisin, des milliers de centrafricains affluent tous les jours vers le camp de Gado-Badzere.

HCR
Ces derniers mois, plus de 5000 nouveaux réfugiés sont arrivés dans ce camp, selon les chiffres du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). L’organisme onusien affirme par ailleurs que des ressources supplémentaires sont nécessaires pour venir en aide aux nouveaux arrivants. Le HCR, comme plusieurs organismes de l’ONU fait face à un manque de financements et à un épuisement des ressources liées à la pandémie du coronavirus.



Ainsi, les réfugiés luttent au quotidien pour satisfaire leurs besoins quotidiens les plus élémentaires, en nourriture, eau, logement et les soins de santé. Plusieurs d’entre eux souffrent de niveaux élevés de malnutrition chronique. Le Programme alimentaire mondial (PAM) aura besoin de 1,6 million de dollars pour nourrir en effet plus de 30?000 réfugiés dans le camp de Gado-Badzere.

50 %
Les fonds en question doivent permettre de «?nourrir tous les bénéficiaires qui sont ici pour six mois?», explique Wanja Kaaria-Ndoho, la représentante pays du PAM. Le PAM a réduit de 50 % les transferts de nourriture aux réfugiés dans le camp en question à cause de la baisse des financements. Le PAM redoute par ailleurs que les réfugiés de plus en plus vulnérables se déplacent à l’intérieur du Cameroun. Pour l’heure, Matthias Z. Naab félicite le pays de Paul Biya pour l’assistance qu’il apporte à environ 0,5 million de réfugiés conformément au droit international humanitaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter