Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 20Article 476439

General News of Wednesday, 20 November 2019

Source: lesvisagesdafrique.online

Crise au Rdpc: le fils de Marcel Niat chute lamentablement à Bangangté

Si certaines personnes sont venues accompagner d’autres sur terre, à Bangangté, les militants du parti des flammes disent…Non !

Dans la perspectives des élections communales du 09 février 2019, Eric Niat, le fils de l’autre, n’a pas pu constituer une liste alors que le Maire sortant, le Président de la Section, le Docteur Jonas Kouamouo lui tendait la main pour une liste consensuelle dans l’entente et la fraternité. D’abord 4ème Adjoint au Maire sous l’actuelle Ministre de l’Habitat et du Développement Urbain Celestine Ketcha, épouse Courtes, puis 3ème Adjoint après la promotion de celle-ci au gouvernement de la république, Eric Niat a cru devoir faire sans l’actuel Maire qui se trouve être aussi le Président de la Section RDPC Ndé Nord. Le Professeur Françis Weté, l’ancien Directeur Général Adjoint de la CRTV chargé de diriger les opérations, a tout simplement constaté l’incapacité du fils du Président du Sénat à pouvoir constituer une liste digne de ce nom.

La complexité de ça !

L’arrondissement de Bangangté donne une leçon à d’autres circonscriptions. En effet, la complexité de cet arrondissement vient du fait que le Maire a toujours été du groupement Bangangté, malgré le fait qu’il en compte au total 7 (Bangangté, Batchingou, Bangoua, Bangoulap, Bamena, Bangang-Fokam et Bahouoc). Lors de la dernière élection, le forcing a fait en sorte que le Maire et le 4ème Adjoint soient tous les deux du groupement Bangangté. L’appétit venant en mangeant, le fils à papa n’avait même pas voulu attendre la fin du mandat pour prendre le poste de Madame la Maire de l’époque. Après la promotion de celle-ci au gouvernement, le Premier Adjoint lui a succédé et Eric Niat est monté 3ème Adjoint. Toutefois, Eric ne désespérait pas jusqu’à ce jour.

Il faut dire que les fils des autres groupements en avaient déjà marre et ne cachaient plus leurs frustrations. Pis encore, selon certains, les élections doivent être démocratiquement équilibrée ; c’est-à-dire que pour les députations, l’honorable Feuteu ayant déjà confisqué un des postes de Député en quelque sorte un poste depuis quelques années. Pendant ce temps, l’arrondissement de Bazou ne cachait pas son impatience à voir anoblir un de ses fils au très honorable poste de député. Lors de la dernière législature, le tout nouvel arrondissement de Bassamba a été honoré, malgré les revendications des ressortissants de Bazou. Aujourd’hui, certains disent que le Ministre est déjà Bangangté, et donc, Bangangté ne peut pas tout avoir. D’ailleurs, la dernière fois où le Ministre était de Bazou, il avait été dit que Bazou ne devrait pas avoir de Député. Dans l’arrondissement Bangangté, les autres aussi ont dit que l’heure est venue pour que la Mairie soit dirigée par un fils d’un des 7 groupements autre que Bangangté. Encore qu’avec 1 Maire et 4 Adjoints, 2 groupements attendent toujours. Lors de la dernière mandature, ce sont plutôt 3 groupements qui attendaient. Comme disait Alain de son vrai nom Auguste Chartier : « Tous les Arts sont comme des miroirs où l’homme connaît et reconnaît quelque chose de lui-même qu’il ignorait. »

Au moment où nous mettions sous presse, nous apprenons que n’ayant pas digéré ce désaveu, le fils de l’autre aurait fait venir les gros bras qui n’ont pas permis de parachever l’opération dans la paix et la concorde. Une fois de plus dans cette même salle.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter