Vous-êtes ici: AccueilActualités2020 07 14Article 527215

Actualités of Tuesday, 14 July 2020

Source: lescoopsdafrique.com

Crise au MRC : le Nord échappe à Maurice Kamto

Une nouvelle démission enregistrée au MRC Une nouvelle démission enregistrée au MRC

Coup dur pour le professeur Maurice Kamto dans l’Extrême-Nord Cameroun. Son parti politique, le Mouvement Pour la Renaissance du Cameroun (MRC) perd ses militants engagés au profit du Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation (MPDR), nouveau parti politique porté sur ses fonds baptismaux depuis un an pour le salut du dialogue et de la réconciliation.

Avec plus de 1,2 million d’électeurs inscrits sur les quelque 6,6 millions dans le pays, lors de la dernière élection présidentielle de 2018, l’Extrême-Nord, région la plus peuplée du Cameroun, était un bastion stratégique pour le professeur Maurice Kamto.

Ce n’est pas la première fois que le MRC voit ses militants quitter le navire dans l’Extrême-Nord. Le 25 décembre 2019, le responsable communal de ce parti dans la circonscription de Maroua 1er, et dix de ses membres avaient décidé de claquer la porte. Ils l’avaient annoncé dans deux correspondances datées du 25 décembre 2019 et parvenues à l’Agence Digitale d’Informations Africaines(ADIA). Mouhctar Hamadou,l’un des militants expliquait la démission en vague en prenant compte et considération de certains faits et manigances au sein du parti de Maurice Kamto.

A l’instar de leurs camarades de Maroua 1er en décembre 2019, ABBA Michel Belinga EKORO et une centaine de ses camarades du Mayo Tsanaga et du Diamaré dans l’Extrême-nord dénoncent pêle-mêle : le manque de considération, l’égoïsme des dirigeants du MRC, l’ingérence de certains membres du bureau national dans tout l’ensemble de la région, la promotion des discours haineux par les dirigeants du MRC…

Conscients de l’importance électorale de la région, ABBA Michel Belinga EKORO vient de s’engager avec ses camarades, à la mise en place des Comités Populaires de Médiation Régionaux du Mouvement Populaire pour le Dialogue et la Réconciliation (MPDR).Le nouveau parti politique porté par le professeur Jean-Claude Shanda Tonme, diplomate de carrière; se veut le creuset d’un destin exceptionnel pour le Cameroun. Le MPDR est constitué de toutes les espérances, de toutes les tolérances, de toutes les solidarités, de toutes les compassions ainsi que de toutes les conciliations.

Dans l’Extrême-Nord, 74% de la population vit sous le seuil de pauvreté contre 37,5% au niveau national, selon le centre d’analyses International Crisis Group (ICG).

Après quatre ans de conflit, tous les habitants de la région interrogés ont déclaré faire fi du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), préférant tourner résolument le dos à toutes les haines, tous les sectarismes, toutes les injures et tous les extrémismes./.

Rejoignez notre newsletter!