Vous-êtes ici: AccueilInfos2019 11 21Article 476491

General News of Thursday, 21 November 2019

Source: Actu Cameroun

Crise anglophone: le Cardinal Tumi prêche la paix dans le NOSO

En tournée dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest dans le cadre de la caravane pour la paix, l’Homme de Dieu invite les militaires à faire preuve de professionnalisme.
Âgé de 89 ans, l’Archevêque émérite de Douala, est inépuisable et ne garde pas toujours sa langue dans la poche lorsqu’il doit donner son opinion. Il estime que l’armée est responsable de certains crimes contre les populations du Noso.

Accusations contre l’armée républicaine

«400 personnes ont été tuées dans le diocèse de Kumbo. Et selon une étude réalisée par l’évêque de Kumbo et certains prêtres, la majorité des personnes tuées ne sont pas du fait des séparatistes, parce qu’ils n’ont pas les armes sophistiquées identiques à celles de l’armée. Peut-être que s’ils (les séparatistes, NDLR) avaient ces armes, ils auraient tué plus de personnes, mais ils n’ont pas la possibilité de le faire», soutient le prelat.

«L’armée arrive, peut-être un rebelle a tué un soldat, ils entrent dans une famille et tuent tout le monde», accuse Mgr Tumi qui assure détenir les preuves de ses déclarations. Aussi, pense-t-il que le retour à la paix passe aussi par la fin de ces exactions.

Message pour la fin de la crise

Le prélat, originaire du Nord-Ouest, invite dans le même temps, les jeunes à quitter les brousses, déposer les armes et donner une chance à la paix. «A ceux qui sont dans les forêts, je leur demande de déposer les armes pour l’amour de leurs frères et sœurs», dit-il, soulignant que ce sont les milices séparatistes qui sont à l’origine de la fermeture des écoles.

Caravane de la paix dans la Noso

Le cardinal Tumi et l’évêque de Kumba, Mgr Andrew Nkea (évêque de Kumba) sont à la tête d’une caravane de la paix qui parcoure le Nord-Ouest et le Sud-Ouest depuis quelques jours, pour expliquer les recommandations du Grand Dialogue National, notamment le statut spécial annoncé pour ces deux régions.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter