Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 27Article 564344

General News of Sunday, 27 December 2020

Source: Cameroon Info

Crise anglophone: deux civils assassinés le jour de Noël et plusieurs autres blessés

Des hommes armés armés de fusils ont ouvert le feu sur un point de boisson dans la ville de Kumbo, dans le nord-ouest du Cameroun, le jour de Noël, tuant deux civils et en blessant plusieurs autres, selon des sources concurrentes.
Des sources locales proches de l'incident affirment que des séparatistes armés ont pris d'assaut un hors-permis à Bajing, un quartier de Kumbo, dans la région du nord-ouest du Cameroun. Les hommes armés auraient ouvert le feu au motif que la population locale fête et profite de Noël alors qu'elle se bat pour l'indépendance dans les buissons.

«Nous sommes toujours sous le choc. Les combattants de l'amba ont tué Benedict Kindzeka Kininla, 18 ans, de Bamngoi et Platini Fonlon de To'oy, une vingtaine d'années. Plusieurs autres personnes qui ont été blessées par balle se battent pour leur vie à l'hôpital. Les combattants de l'amba disent que nous n'avions pas le droit de célébrer Noël pendant qu'ils se battaient dans la brousse. Les avons-nous envoyés dans la brousse? On leur a conseillé de quitter les buissons et d'avoir une vie meilleure, mais ils ont refusé d'écouter », a raconté à Cameroon-Info.Net un local familier avec l'histoire.

Alors que nous cherchions à confirmer davantage l'histoire, un natif de Nso ayant des racines dans le palais a déclaré: "C'est vrai. Les amba boys ont en effet prouvé qu'ils étaient contre la population. Ils ont commencé par kidnapper le Fon de Nso, tué ses fils, et nous ciblons maintenant d'autres civils. Nous ne pouvons plus voir cela se produire. Nous devons nous lever contre ces prétendus combattants de la liberté. "

Les imposants masques faciaux n'ont guère masqué l'émotion brute des habitants de To'oy, Badjing et Bamngoi lorsqu'ils ont reçu la nouvelle des meurtres à bout portant des séparatistes le jour de Noël.

Les fusillades du jour de Noël à Kumbo font suite à plusieurs autres attaques contre des civils par des hommes armés.

Il y a quelques jours, les habitants de Ntamulung ont attrapé deux d'entre eux et les ont rôtis vivants pour avoir harcelé la population locale.

Les forces de l'État camerounais se battent pour déloger les séparatistes armés qui ont dressé leurs tentes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest depuis que les manifestations anglophones se sont transformées en conflit armé en 2017.

Les demandes des entreprises par les avocats de la common law et les enseignants anglophones ont conduit à des manifestations en novembre 2016. Les manifestations de rue se sont ensuite transformées en batailles à l'arme à feu entre les forces de l'État et les combattants séparatistes armés dans les régions à prédominance anglophone, entraînant une destruction incalculable de vies humaines, leur les habitats et les moyens de subsistance.

Les meurtres, les enlèvements, les incendies criminels, les mutilations et la terreur pure et simple font désormais partie de la vie quotidienne dans certaines parties des régions anglophones.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter