Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 27Article 569584

Actualités Régionales of Wednesday, 27 January 2021

Source: cameroonintelligencereport.com

Crise anglophone: attaques meurtrières d'une milice signalées au pensionnat de PSS Mankon

Aux petites heures du vendredi 22 et du samedi 23 janvier, environ 21 hommes armés de la milice Atanga Nji ont pris d'assaut le pensionnat du PSS Mankon. Les assaillants ont tenté de verrouiller les dortoirs, puis y ont mis le feu.

Yaoundé a déjà imputé l'incident aux forces d'autodéfense du sud du Cameroun, mais des gens au courant à Bamenda affirment que les attaques ont été menées dans une zone protégée par les troupes gouvernementales.

Quelque 60 filles et 73 garçons ont été expulsés des dortoirs. Notre correspondant à Bamenda a révélé au moment du dépôt de ce rapport que trois étudiantes avaient subi des blessures mortelles.

Une source au bureau du gouverneur du Nord-Ouest qui s'est entretenue avec Cameroon Concord News mais a poursuivi pour anonymat a déclaré que des éléments de l'armée de sauvetage du gouvernement camerounais se trouvaient au PSS Mankon samedi soir au moment de l'action et ont été attaqués par les forces de restauration d'Ambazonia.

Il existe des rapports contradictoires quant à savoir quelle partie devrait être tenue responsable des attaques de samedi avec le modérateur pro Biya de l'Église presbytérienne au Cameroun, Rt. Le révérend Fonki Samuel Forba a déclaré que «la source de l'incendie reste à déterminer».

Le bureau du vice-président du sud du Cameroun maintient une sorte de silence délibéré sur la question et aucun groupe d'Ambazonie n'en a revendiqué la responsabilité.

Dans un communiqué, le modérateur a noté que « deux incendies distincts sur le campus de PSS Mankon les vendredi 22 et samedi 23 janvier 2021 ont affecté trois dortoirs et la propriété de certains étudiants. Les étudiants des dortoirs concernés ont été relocalisés et le propriétaire, en collaboration avec le secrétaire à l'éducation et l'administration de l'école, fait tout son possible pour que les étudiants concernés soient bien accueillis.

Chef de division rayonnant de Mezam, Simon Emile Mooh a ordonné au maire de Bamenda II de commencer la reconstruction du dortoir des garçons tandis que le maire de Bafut se concentrera sur les filles.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter