Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 18Article 535546

General News of Tuesday, 18 August 2020

Source: camerounweb.com/mimi méfo

Crise anglophone : Antonio Guteres veut trouver une solution politique

Les récentes violations des droits de l’homme dans les régions anglophones du Cameroun ont fait l’objet d’un examen attentif de la part des Nations Unies. Dans son point de presse quotidien d’aujourd’hui, le Bureau du porte-parole du Secrétaire général a cité ces abus, notamment le meurtre d’une mère de quatre enfants à Muyuka.

Qualifiant l'acte de «choquant», il a élevé la voix contre les abus, demandant au gouvernement d'agir.
«Nous condamnons fermement et sans équivoque cet acte de violence atroce. Nous appelons les autorités à ouvrir rapidement une enquête sur ces allégations et à faire en sorte que les responsables soient traduits en justice. »

Il appelle les groupes armés à «s’abstenir d’attaquer les civils, à respecter le droit international humanitaire et le droit international des droits de l’homme et à se joindre à l’appel du Secrétaire général en faveur d’un cessez-le-feu mondial alors que le monde lutte contre la pandémie».

«Nous réitérons la disponibilité de l'ONU à travailler avec toutes les parties prenantes pour trouver une solution politique à la crise dans le Nord-ouest et le Sud-ouest du Cameroun à travers un dialogue constructif», ajoute le briefing sur le Cameroun.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guteres, il y a des mois, avait appelé à un cessez-le-feu en vain.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter