Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 13Article 566885

General News of Wednesday, 13 January 2021

Source: investiraucameroun.com

Crise à CAMTEL: Judith Yah Sunday pressée de surseoir aux dernières nominations

«?J’ai l’honneur de vous demander de bien vouloir surseoir à l’exécution de la note de service n° 005/DG/DRH/SGCR du 8 janvier 2021 portant désignation des intérimaires à la Société Cameroon Telecommunications [Camtel], qui présente des irrégularités?». C’est en ces termes que Mohamadou Saoudi, président du conseil d’administration (PCA) de l’opérateur public des télécoms du Cameroun s’est adressé le 11 janvier à Judith Yah Sunday (photo), DG de Camtel.

Il précise qu’en «?cas de nécessité, une proposition conséquente devra être présentée au prochain conseil d’administration envisagé à la fin du mois de janvier [2021], dans les formes prescrites par la réglementation en vigueur?».

Ce courrier du PCA fait suite à une pression de Minette Libom Li Likeng, ministre des Postes et Télécommunications (Minpostel). Dans une correspondance, datée du 11 janvier également, elle s’est opposée au lancement le 13 janvier du réseau mobile de Camtel. En dehors du déficit stratégique et technique, Minette Libom Li Likeng reproche à Judith Yah Sunday d’avoir préféré constituer «?une task-force de 170 personnels en lieu et place de la business unit mobile sans aucune précision sur les missions et les aspects liés à la gestion de cette unité?». Le Minpostel a de ce fait exigé des clarifications, avant le lancement du réseau mobile de l’opérateur, au sujet de ce qu’elle considère comme des entorses aux dispositions relatives aux nominations des personnels par la direction générale.

Délégué du personnel

Le Minpostel, lui-même, a été saisi courant janvier par le délégué du personnel, Alfred Essam, au sujet des nominations des directeurs à Camtel. «?Au prétexte de désigner des intérimaires pour pallier le départ à la retraite de certains responsables, la note de service suscitée procède tout simplement à la nomination des directeurs et sous-directeurs. Sinon, comment expliquer autrement la venue des personnalités non encore recrutées à Camtel pour assurer l’intérim de certains responsables?? Le vocable intérim garde-t-il son sens quand on procède à la mutation des responsables en poste et régulièrement nommés???», a dénoncé M. Essam.

Toujours, selon le délégué du personnel, la nomination à des postes de responsabilité à partir de sous-directeur et assimilés ne peut être faite sans approbation du conseil d’administration. En plus, pour ce dernier, avoir systématiquement recours à l’expertise extérieure à Camtel pour les postes de responsabilité pour lesquels des compétences existent en interne finira par exacerber les employés qui ont jusqu’alors œuvré dur pour garder leur entreprise à flot.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter