Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 25Article 615469

Actualités of Wednesday, 25 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Crimes au NOSO : Mathias Owona prédit la victoire prochaine de l’armée

Mathias Owona prédit la victoire prochaine de l’armée Mathias Owona prédit la victoire prochaine de l’armée

• La guerre au NOSO s’enlise

• Mathias Owona prédit la victoire de l’armée

• La communauté international s’inquiète



Le professeur Mathias Eric Owona Nguini persiste et signe. Le gouvernement camerounais a bien fait d’opter pour la méthode forte pour la résolution de la crise anglophone. Malgré les assassinats quasi quotidiens des militaires camerounais dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, l’universitaire ne jure que par l’option militaire. Pour ce dernier, il est impossible pour les groupes séparatistes de venir à bout d’une armée républicaine.

«Les démagogues qui font l’éloge des hooligans ambazoniens sont de purs imposteurs intellectuels et des illuminés politiques. Le sécessionnisme armé ambazonien mène à l’impasse car il n’a aucune chance de démanteler le contrôle souverain de la république du Cameroun. Il n’a fait que détruire la base sociale et économique du Noso, en devenant le vrai facteur de déstructuration et de marginalisation de cet espace livré à l’aventurisme d’agitateurs et manipulateurs ayant investi dans la surenchère identitaire », a-t-il déclaré.
La guerre dans le NOSO dure depuis 4 ans. Loin de s’affaiblir, les groupes armés multiplies au jour le jour des attentats contre les unités de l’armées ainsi que les institutions de l’Etat. Les séparatistes fonté régulièrement des incursions dans la région de l’Ouest voisine où ils s’en prennent aux forces de l’ordre et de défense.

L’inquiétude de la communauté internationale

L’attaque meurtrière d’une église à Bali (Nord-Ouest) et l’incendie du marché d’Elak Oku ont fait sortir la Grande Bretagne de son silence. La représentation diplomatique de la Grande Bretagne au Cameroun condamne ces attaques qu’elle juge « inacceptables ».

« Nous avons été consternés par les événements violents dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun ces derniers jours. Attaquer les églises et les marchés est inacceptable », a publié le Haut-Commissaire de Grande Bretagne au Cameroun, Christian Dennys-McClure.

Dans un communiqué publié dans la soirée de du 23 août, l’armée camerounaise dément son implication dans la meurtrière fusillade de Bali.

« Les premières constatations balistiques établissent avec certitude que toutes les victimes ont été touchées par des plombs et chevrotines, munitions artisanales produites clandestinement par les terroristes », se défend l’armée dans un communiqué. Elle qui est accusée par les séparatistes et leurs partisans d’avoir été à la base cette fusillade. L’attaque qui a fait un mort et un blessé (le prêtre), n’a toujours pas été revendiquée.

Rejoignez notre newsletter!