Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 11Article 540886

General News of Friday, 11 September 2020

Source: coupsfrancs.com

Crime de guerre: Paul Biya et le BIR cités dans un accablant rapport à l'ONU

Sales temps en perspective, pour le roi fainéant à perpétuité. C’est Jacques Chirac, qui disait souvent que la merde ça vole toujours en escadrille. Langage fleuri, pour dire qu’un malheur n’arrive jamais seul.

Lorsque nous fûmes notifiés, comme nous nous y attendions par la CPI, de son incompétence à instruire notre plainte déposée en février, pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et actes de génocide, suite aux atrocités survenues à N’garbuth, les barons du régime ont sabré le champagne. Mais en poursuivant la lecture du document, le champagne est devenu amer car l’enquêteur expliquait qu’en vertu de l’article 7 de la charte de l’Organisation des Nations-Unies (ONU), la plainte tout à fait recevable au Conseil de sécurité des Nations -Unies, en raison de la gravité des allégations, et du caractère accablant des preuves.

Alors que nos avocats , et nous avons rendez-vous avec les autorités de cette instance , pour nous l’espérons obtenir une injonction en direction de la CPI , pour le déclenchement d’une enquête sur le terrain , nous apprenons que l’organisation YOLEAF ( Young Leaders of Africa) , a remis à travers sa représentation au Liberia , à Michelle Bachelet , Haut-Commissaire des Nations Unies pour les droits de l’homme , des documents , images et vidéos montrant des graves actes d’atrocité , commis par des éléments du BIR, la garde prétorienne de Paul Biya , sur les terrains d’affrontements dans les deux provinces anglophones.

Dans le rapport, il est explicitement indiqué à plusieurs reprises, que ces monstrueuses atrocités sont commises sur instruction du dictateur camerounais, et de celui de son entourage immédiat.

Des noms de plusieurs dignités du régime, rejoignent et croisent ceux que nous avions déjà relevés dans notre plainte. Quel que soit le temps que prendra cette procédure, tous ces petits messieurs, finiront pour ceux qui seront encore vivants, par répondre de leurs actes. Le temps de la justice, est le temps de Dieu qui n’est pas celui des hommes.

Les hommes ont la montre, et Dieu le temps. Paul Biya a recruté une firme de lobbying aux États-Unis , pour polir son image auprès des personnalités comme Collins Powell , l’ancien patron de la diplomatie américaine , mais nous allons nous atteler patiemment , et méthodiquement à défaire la construction de toute cette esbroufe , en le découvrant aux yeux du monde entier pour ce qu’il est en réalité, c’est-à-dire un dictateur implacable , cynique , cruel , froid et calculateur , qui tient son peuple d’une main de fer et dans le mépris le plus absolu . Un roi fainéant qui n’aime du pouvoir, que son aspect jouissif et protocolaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter