Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 18Article 574354

General News of Thursday, 18 February 2021

Source: Actu Cameroun

Crédit pour l’achèvement d’un stade: Penda Ekoka place un tacle à Paul Biya

Économiste et ancien conseiller à la Présidence de la République, Christian Penda Ekoka, fustige la nouvelle convention de crédit signer avec Standard Chartered Bank de Londres pour l’achèvement des travaux du complexe Olembe.

L’autorisation du PR pour des crédits extérieurs en devises équivalents à 144 milliards FCFA pour l’achèvement d’ouvrages censés être terminés depuis 2018 révèle des défaillances de gouvernance, qui ne surprennent plus personne : un pilotage à vue et une absence de planification et de prospective ; des crédits commerciaux très onéreux (7 à 10% de taux d’intérêt) comparés à des prêts concessionnels à taux modérés recommandés par tous les experts avisés, y compris la banque et le FMI, pour le financement des infrastructures; des stades surdimensionnés et surencheris sans retombées économiques, sociales, culturelles et sportives conséquentes. Tout ceci sur fond de corruption et de gaspillage de l’argent public, dépensé sans reddition des comptes, face à une carence cruelle d’infrastructures sanitaires et autres. Arrêtez d’abuser de la signature souveraine du Cameroun et d’hypothéquer la vie des jeunes générations. Nos recettes fiscales atteindraient aisément 100 fois le montant emprunté si les producteurs locaux de richesse n’étaient pas abandonnés par l’État dans la débrouillardise et la maltraitance.


Un endettement de 55 milliards pour finir le stade d'Olembe

55 milliards FCFA c’est le montant du crédit que le MINEPAT est autorisé à contracter pour finaliser les travaux du Complexe sportif d’Olembé.
Dans un décret signé le 16 février 2021, Paul Biya ordonne le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire, à signer avec Standard Chartered Bank de Londres et BPI France Export, une convention de crédit d’un montant de plus de 55 milliards de FCFA pour le financement du projet d’achèvement des travaux du Complexe sportif d’Olembe à Yaoundé. Le chef de l’Etat intervient au moment où Magil, le constructeur canadien, fait face à une énorme tension de trésorerie pour mener à bien les travaux de finition de cette infrastructure sportive.

En effet, un pool bancaire ayant à sa tête Standard Chartered Bank de Londres et composé notamment de BPI France Export et UK Export Finance (UKEF) a ouvert une ligne de crédit global d’un montant de 220 millions d’euros, environ 144 milliards de FCFA pour le financement des infrastructures au Cameroun. A cet effet, le président de la République habilite le ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, à signer des conventions de crédit avec ces institutions bancaires.


D’un montant de 55 milliards de FCFA, la première convention du crédit octroyé par Standard Chartered Bank de Londres et BPI France Export porte sur le financement du projet d’achèvement des travaux du Complexe sportif d’Olembé, à Yaoundé. Cette infrastructure sportive qui comprend entre autres, un stade de football de 50 000 places un complexe multisport et un hôtel est destinée à accueillir les matches de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2022 qu’abritera le Cameroun la fin des travaux étant prévue d’ici la fin de l’année en cours.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter