Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 03Article 605923

Politique of Saturday, 3 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate : voici pourquoi le gouvernement a peur de présenter le rapport d’audit aux députés

Personne ne peut dire exactement ce qui s’est passé Personne ne peut dire exactement ce qui s’est passé

Le rapport d’audit de la chambre des comptes sur la gestion des fonds Covid-19 devait être présenté aux députés depuis plus d’une semaine.

Il a été retiré du programme sans explications.

Selon plusieurs avis, les membres du gouvernement craignent que la population réagisse de façon brutale.

Les députés de l’Assemblée nationale ne sont toujours pas fixés sur les raisons qui ont poussé l’administration du parlement a retiré du programme, la question de la présentation du Rapport d’audit de la chambre des comptes aux membres du parlement. Seulement, quelques supputations au sein de l’Assemblée nationale laissent croire que les membres du Gouvernement craindraient les représailles des populations. Selon le député de l’UDC, l’honorable Koupit Adamou, « Personne ne peut dire exactement ce qui s’est passé. Nous sommes là dans les analyses ne pouvant lire dans les boules de cristal. Ensuite ceux qui ont provoqué son retrait ne se sont pas exprimés pour donner le motif du retrait. Sachant que ce rapport dans son premier volet met la gestion de plusieurs ministres et responsables en question, on peut redouter que sa présentation à l’Assemblée nationale pousse l’opinion à soumettre les compatriotes et personnalités présumés innocents dans ce rapport, à une sorte de vindicte populaire », pense le député.

Plus de peur que de mal

Même si les membres du gouvernement craignent que la population réagisse de façon incontrôlable à ce qui pourrait être vu comme un abus de bien public sur la question de la présentation du rapport d’audit de la Chambre des comptes de la Cour suprême, plusieurs parlementaires pensent que c’est une peur vaine. « Mais nous disons que les Camerounais ne sont pas naïfs. Ils savent que la Chambre des comptes n’est pas une juridiction de jugement, et que son rapport ne peut être confondu à une sentence judiciaire », pense un député. C’est le même point de vue que partage l’honorable Koupit Adamou, dans une interview accordée à Camerounweb.com « les Camerounais sont respectueux des institutions. Ce n’est pas un peuple de voyous. Après la publication du rapport d’audit, les citoyens qui y sont soupçonnés d’abus de bien public continuent de bénéficier de la présomption d’innocence jusqu’à ce que les tribunaux compétents établissent leur culpabilité. Si c’est ce que ceux qui ont retiré le rapport redoutent, ils le redoutent à tort. Personne ne va gêner personne, sur la base des conclusions du rapport ».

Rejoignez notre newsletter!