Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 25Article 598510

General News of Tuesday, 25 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate : vers la démission du gouvernement Dion Ngute

Vers la démission du gouvernement Dion Ngute Vers la démission du gouvernement Dion Ngute

• Plusieurs membres du gouvernement sont auditionnés

• La BAS-France réclame la démission du gouvernement

• Elle demande aussi la fin de la guerre au NOSO


Eclaboussé par un scandale financier, le premier ministre Joseph Dion Ngute et son gouvernement sont sous pression. Selon des sources proches de la présidence de la République au moins 25 ministères sont concernés par la gestion du fonds spécial Covid-19 destiné à lutter contre la pandémie du Coronavirus. Dix ministres ont déjà été auditionnés selon nos sources. La Brigade Anti-Sardinards, hostile au régime du Paul Biya s’invite dans les débats et réclame la démission pure et simple du gouvernement actuel.

« Face au scandale de détournement de fonds alloués au programme de lutte contre la Covid-19, fonds qui s’élèvent à 180 milliards de francs CFA, la Brigade Anti-Sardinards exige la démission du gouvernement de Yaoundé », indique le communiqué de la BAS-France.

Accusé par la chambre des comptes de la cour suprême d’avoir commis plus d’une dizaine de fautes de gestion, le ministre de la santé Manaouda Malachie s’est défendu le 18 mai 2021 au cours d’une audience avec les enquêteurs de la police judiciaire. Ce dernier ne reconnait pas les faits qui lui sont reprochés et révèle avoir reçu des instructions de Ferdinand Ngoh Ngoh pour attribuer des marchés à certains prestataires en dehors de la procédure habituelle.


« Il apparait également que parallèlement aux arbitrages du groupe de travail, le SG/PR Ferdinang Ngoh Ngoh, a eu à instruire l'attribution de plusieurs prestations à des dizaines d'entreprises, dont une bonne partie est aujourd'hui remise en cause par le rapport d'audit de la Chambre des comptes de la Cour suprême. L'intrusion du non moins ministre d'Etat dans ces dossiers qui sentent les malversations financières souvent "sur très haute instruction du président de la République" et bien avant même la récente mise en place d'une task force dont il assure la présidence, est revenu en boucle pendant les quelques 7 heures d'audition de Manaouda Malachie au TCS », révèle le Journal Info Matin de ce 24 mai 2021.


Devenue célèbre par ses manifestations géantes la Brigade Anti-sardinards (BAS) a le mérite de faire cesser les multiples et incessants « voyages privés » du président Paul Biya. Lors du dernier salon de l’agriculture de Paris, Calibri Calibro un des responsables de ce regroupement de la diaspora avait publiquement interpellé Emmanuel Macron sur les crimes en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. L’organisation réitère d’ailleurs cette revendication dans son communiqué.

« Par ailleurs, la Brigade Anti-Sardinards réitère ses revendications en exigeant :
-L’arrêt de la guerre dans les régions du Nord-ouest et Sud-Ouest du Cameroun
-La libération inconditionnelle des leaders anglophones, en particulier M. Sissiku Ayuk Tabe, ses alliés de lutte enlevés au Nigeria, M. Bibixy Mancho et tous les partisans de leur lutte encore incarcérés à ce jour.
-La libération des prisonniers politiques du MRC ainsi que les activistes incarcérés pour avoir exercé leur liberté d’expression.
-L‘organisation d‘un véritable dialogue national inclusif.
-La révision consensuelle du code électoral », précise la note.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter