Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 31Article 599461

Actualités of Monday, 31 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate: vers la démission de Dion Ngute et son gouvernement

•La marche du FDC n'aura pas lieu de 1er juin comme prévu.

•La manifestation a été annulée par le sous-préfet de Nlongkak à Yaoundé.

•Le président du FDC suite à l'interdiction de la manifestation dit prévoir d'autres actions pour obtenir la démission du gouvernement.


Rien n'est acquis pour le moment mais le Front des Démocrates Camerounais (FDC) de Denis Emilien Atangana, compte tout mettre en œuvre pour obtenir la démission du Premier ministre Dion Ngute et de tout son gouvernement, suite aux révélations des scandales de détournement de fonds covid. Cette pression que met M. Emilien Atangana pour la démission du gouvernement peut aboutir au résultat escompté dans là mesure où un nouveau gouvernement est annoncé depuis plusieurs mois.

Dans une déclaration suite à l'interdiction que la manifestation qu'organise son parti le 1er juillet, continue d'exiger la tête de Dion Ngute et de tous les ministres impliqués dans le scandale.

'Nous venons d'être notifier de l'interdiction de la manifestation publique relative à notre marche demandant la démission du Premier Ministre et des ministres impliqués dans le scandale Covidgate par le Sous-préfet de l'arrondissement Yaoundé 1er et nous en prenons acte. Tout en encourageant l'enquête en cours au TCS prescrite par le président de la République, le FDC pense que les membres du gouvernement n'étant pas des citoyens ordinaires, dans un scandale aussi grave comme le Covidgate exige que les ministres doivent au préalable être déchargés de leurs fonctions pour se présenter devant les enquêteurs du TCS en citoyens ordinaires. C'est une question d'éthique et de respect de la prestigieuse fonction de membre du gouvernement', écrit le président du FDC dans un communiqué publié ce lundi 31 mai.

Dans la notification d'interdiction de la marche envoyée au président du parti politique, le sous-préfet de Nlongkak motive sa décision par la nécessité de 'préservation de l'ordre social'.