Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 10Article 601537

Actualités of Thursday, 10 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate: convoqué par Cabral Libii, Bidjocka ne s'est pas présenté devant le juge

Sismondi Barlev Bidjocka Sismondi Barlev Bidjocka

•Le procès de Bidjocka pour diffamation n'a pu avoir lieu ce jeudi.

•Le journaliste ne s'est pas présenté devant les juges du Tribunal de première instance de Douala.

•Le procès est renvoyé au 8 juillet.


Il devrait être jugé pour diffamation au Tribunal de première instance de Douala, mais le Directeur général de RIS FM ne s'est pas présenté devant le juge. Ce dernier a décidé de renvoyer le procès au mois prochain.

On peut comprendre la posture de Sismondi Bidjocka, même si sur le plan juridique nous ignorons les conséquences de son acte. Le journaliste avait en effet dans une tribune, dénoncé qu'une plainte ait été déposée contre lui, alors qu'il avait déjà diffusé et à plusieurs reprises, le droit de réponse du député. Un point de vue que ne partagent pas les proches de Cabral Libii. L'un d'eux, William Bayiha a expliqué pourquoi la plainte déposée par Cabral Libii doit aller jusqu'au bout.

'il faut noter qu'en matière de diffamation plus qu'ailleurs, le plaignant a le droit de porter plainte où bon lui semble, y compris à l'étranger si l'envie lui en prend, si il en a les moyens et surtout si il considère que les effets de la diffamation ont traversé les frontières par quels que moyens que ce soit. Si vous voulez que vos procès en diffamation ne se tiennent jamais en dehors du département du Mfoundi. la ville de Yaoundé intra muros, arrangez-vous que vos paroles ne dépassent pas les murs de la ville.
Lorsque j'étais à l'école de journalisme, le Prof Albert Mbida, enseignant du droit des médias, nous a plusieurs fois raconté que le risque dans les affaires de diffamation est la possibilité pour le plaignant de saisir plusieurs tribunaux en même temps pour la même affaire. Quand on demande aux gens de se former, ils disent que ce n'est pas important. Ils maîtrisent. Quelqu'un d'autre que le leader du PCRN aurait porté plainte à son «procureur» dans les dix régions du Cameroun. L'idée étant de rendre sa défense impossible et de faire condamner l'auteur présomptif de propos diffamatoires sur tapis vert. Il n'en a rien été. Il faut que la vérité se manifeste. Le document que l'on a passé la nuit à lire, on veut aussi le lire. Sismondi que l'on plaint aujourd'hui a pris le parti de dire urbi et orbi ses accusations selon le mode de diffusion qu'il a choisi - à savoir les ondes radio, sa page Facebook et les groupes WhatsApp', écrivait M. Bayiha il y a quelques jours.

Rejoignez notre newsletter!