Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 01Article 605581

Actualités of Thursday, 1 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate : comment Etoudi a bloqué la présentation du rapport d’audit (Jeune Afrique)

L’annulation a été décidée à Etoudi L’annulation a été décidée à Etoudi

• La présentation du rapport d’audit a été annulée

• L’annulation a été décidée à Etoudi

• Plusieurs ministres sont dans de mauvaises postures



L’annulation de la présentation officielle du rapport d’audit de la Chambre des Comptes aux députés, initialement prévue pour le 23 juin, a été décidée par la présidence de la République. C’est ce que Jeune Afrique révèle dans un article publié sur son site ce 30 juin 2021. Le journal indique que les conclusions du rapport d’audit sur la gestion du fonds spécial Covid-19 étaient embarrassantes pour la présidence de la République.
« Le deuxième rapport de la Chambre des comptes, embarrassant pour la présidence, a fuité le 28 juin… mais il n’avait pas vocation à être publié (…) La présentation par la Chambre des comptes du rapport d’audit du Fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le coronavirus et ses répercussions économiques et sociales était initialement prévue le 23 juin devant les députés. Surprise, la veille, cet exposé a été subitement annulé, sans explication ni date de report », précise le journal.

Confirmation des charges contre plusieurs ministres
La rédaction de CamerounWeb a pu consulter la synthèse du document qui fait des recommandations au premier ministre, au ministre de la santé, au ministre des finances et au ministre de la Recherche scientifique et de l'innovation.

« Le présent rapport est concentré autour des activités conduites par le ministère de la santé, le ministère de la recherche et de l'innovation et le ministère des finances pendant l'exercice 2020 sachant que les dépenses des autres départements ministériels jusqu'au 31 décembre 2020 au titre du fonds spécial ont été peu significatives et sont évaluées à 9 milliards en paiement », précise le document qui retrace des fautes de gestion dès ses premières pages. En effet le document de synthèse indique que les 4 départements ministériels précités ont largement dépassé les prévisions inscrites au budget.

« Si les dépenses correspondant à ces 22 activités ont été budgétées dans le fonds spécial à hauteur de 99,59 milliards F CFA, les montants engagés à hauteur de 157,9 milliards ont largement dépassé ces prévisions. Le total des dépenses du Fonds spécial en 2020 s'est élevé à 167,7 milliards FCFA"

Les magistrats qui ont effectué l'audit ont décidé d'ouvrir des enquêtes pénales dans 12 dossiers.

" La chambre des compte formule 30 recommandations. Conformément à la loi, elle a également décidé d'ouvrir quatorze procédures pour faute de gestion ainsi qu'une procédure pour gestion de fait et de transmettre au ministre de la justice 12 dossiers susceptibles de revêtir une qualification pénale », lit-on dans le document.

Rejoignez notre newsletter!