Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 02Article 599815

General News of Wednesday, 2 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate: ce que pense Banda Kani de l'implication de Cabral Libii et Nourane

Cabral Libii et Nourane Foster Cabral Libii et Nourane Foster

•Les accusations portées contre Cabral Libii et Nourane Foster n'étonnent pas Banda Kani.

•Selon l'homme politique, les parcours des deux députés PCRN suggèrent un haut niveau de corruptibilité.

• M. Kani recommande que tous ceux qui sont impliqués dans le scandale soient sévèrement punis.


Le président du Nouveau Mouvement Populaire, Banda Kani a accordé une interview au journal 'Le Messager'. Dans la parution de ce mercredi 2 juin du journal, l'homme politique se prononce sur le scandale des fonds covid.

Banda Kani s'est également prononcé sur le cas Nourane Foster et Cabral Libii, accusés d'avoir bénéficié des fonds dans le cadre d'une passation de marché de gré à gré.

Sur l'aspect de la question du journal qui est relatif aux accusations portées contre les deux députés du PCRN, Banda Kani déclare que cette actualité confirme et conforte son approche systémique de la corruption.

'Comment expliquez que des jeunes politiciens comme ceux que vous venez de citer (Cabral Libii & Nourane Foster), censés être porteurs d’un autre imaginaire de la politique en cohérence avec la conception générationnelle de la politique qu’ils aiment tant mettre en avant, soient si facilement happés par la spirale de la corruption? Il est vrai que pour ces deux députés pris individuellement, leur parcours et leur positionnement politique respectif, suggèrent un haut niveau de corruptibilité, qui ne pouvait que faire corps avec le système. Mais croyez-moi, ce sont des pratiques généralisées au niveau du Parlement camerounais', a-t-il déclaré.

'Nous n’en sommes qu’aux auditions. De là au jugement, il y a des étapes à respecter. Pour que la justice se mette en branle, il faudrait que les enquêtes corroborent les soupçons du «rapport de synthèse» et que le Chef de l’Etat décharge les ministres concernés. N’oublions pas quoi qu’on dise, que le Cameroun est un Etat de droit. Si la présomption d’innocence des mis en cause doit être absolument respectée, les recommandations qui apparaissent à la lecture dudit rapport de synthèse, conduisent à la présomption de culpabilité de ceux-ci. Ce qui ne saurait surprendre au regard des habitudes qui ont cours dans nos administrations. Une fois de plus, si les recommandations contenues dans le rapport de synthèse sont confirmées par les enquêtes, il faudra être impitoyable', a-t-il également déclaré entre autres.

Les accusations concernant Cabral Libii ont commencé depuis la semaine dernière. La sortie hier mardi 1er juin de Joseph Espoir Biyong un ancien cadre du PCRN qui affirme être au courant d'un deal entre son parti et le Minsanté concernant les marchés du Covid. enfonce davantage le député.

M. Biyong déclare que c'est l'une des raisons qui l'ont poussé à quitter le parti. L'intéressé est revenu sur ses propos quelques heures plus tard, niant tous lien entre Cabral Libii et le Covidgate.

C’est le directeur général de RIS FM, Sismondi Bidjocka qui a en premier jeté le pavé dans la marre. Dans son éditorial diffusé le mercredi 26 mai dernier, le journaliste a déclaré que les députés Cabral Libii et Nourane Foster auraient bénéficié des marchés de gré-à-gré dans le cadre du dispatching des fonds Covid du Fonds Monétaire International (FMI) et s’est dit vraiment déçu par ces derniers.

« Hier soir j’ai appris que le patron du PCRN Cabral Libii li ngué et sa collègue député Nourane Foster, ont gagné des marchés du Covid-19, sur les 135 millions du FMI. Et alors ? S’exclamerai un interlocuteur quelconque, et il n’aura pas tort, mais écoutez la suite.
S’il s’agissait seulement de gagner des marchés ordinaires comme d’habitudes ; Nous n’aurions rien à dire. Mais nous sommes là en présence de deux personnages qui ont fait rêver la jeunesse dans le sens de construire un pays des hommes intègres. Deux personnages qui viennent de de brûler tout le crédit et les espoirs placés en eux, en gagnant des marchés au ministère de la santé en tête de liste des ministères entendus au TCS dans l’enquête des détournements des fonds publics, des fonds octroyés dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID-19. Cabral et Nourane Fotsing ne diront pas qu’ils ne le savaient pas, car c’est bien écrit en tête du document. Où est l’appel d’offre ? Où sont les procédures d’acquisition d’un marché public ? AHH oui, c’était du gré à gré ; c’est encore plus grave. J’ai entendu certains prendre leur défense en affirmant que l’urgence justifiait ce gré à gré avec le Covid-19 » a-t-il déclaré.

Cette sortie a immédiatement provoqué la colère du leader du PCRN qui a annoncé avoir saisi son conseil juridique en vue de donner une suite judiciaire à ces accusations.
« Me René Roger Bebe, avocat, vérifie l'authenticité d'un texte diffamatoire qui m'attribue des marchés publics dans l'univers cafouilleux du Covid-19. Suivront le cas échéant des poursuites judiciaires contre l'auteur réputé journaliste », a écrit Cabral Libii sur son compte Twitter il y a quelques jours.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter