Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 01Article 599614

General News of Tuesday, 1 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate: Sismondi Bidjocka dévoile (encore) un mensonge du PCRN

Cabral Libii et Sismondi Bidjocka Cabral Libii et Sismondi Bidjocka

•Sismondi Bidjocka dit avoir fait l'objet d'une une plainte du PCRN.

•Il affirme avoir pourtant publié le droit de réponse de Cabral Libii.

•Il ajoute avoir fait duffusé le droit de réponse en boucle sur sa radio.


Dans une nouvelle publication sur Facebook ce mardi matin, le journaliste Sismondi Bidjocka engagé dans un bras de fer depuis quelques jours avec les responsables du PCRN sur l'affaire relative au Covidgate, dénonce encore une fois un mensonge du parti dirigé par Cabral Libii.

Le journaliste, après avoir accusé les responsables du parti d'opposition d'être l'un des bénéficiaires des marché du Covid-19 au Cameroun, dit avoir publié le droit de réponse de Cabral Libii, mais ce dernier a sous prétexte que ce droit de réponse n'ait été publié, a déposé une plainte contre lui.

'j'entends les gens du PCRN dire que la plainte est déposé parce que j'ai pas diffusé le droit de réponse! FAUX. je l'ai fait dans mon émission et l'huissier venu me le remettre était encore présent. Ensuite c'est passé en boucle jusqu'à 18h.

Droit dans ses bottes

Dans une précédente publication, le DG de RIS FM affirme avoir les preuves de ses accusations.

'Madame Monsieur chers auditeurs...Dans un éditorial que je vous ai proposé hier, j’évoquais avec beaucoup de regret le fait que le nom de Cabral se retrouve dans les documents des marchés du Covid. Hier après l’émission, j’étais envahi de coups de fils de par le monde ! Dans un message sur sa page Facebook, Cabral dit qu’il n’a pas souscris aux marchés du Covid-19. Bien avant de me mettre en rédaction, je rappelle que j’ai ce document depuis plusieurs jours. Comme l’indique la déontologie, je tente de joindre Cabral plusieurs fois pour lui demander ce qu’il en est, et comme à son habitude il ne décroche pas. Alors je fais mon travail comme me l’indique la profession (c’est-à-dire que si une partie mis en cause refuse de s’exprimer, vous poursuivez votre traitement, et si elle estime qu’il y a des incorrections elle sollicite un droit de réponse. une fois diffusé, il se rend compte que c’est plutôt sérieux)', avait-écrit dans cet édito.

'A ce niveau si nous avons donc deux documents, l’un avec son nom, en page 13, l’autre sans son nom ! Et puisque je ne suis pas sorcier pour savoir lequel est vrai, au lieu de se comporter comme un digne honorable député, il lance vers mois une meute pire que les Talibans. A titre de Rappel, Cabral fait partie des acteurs que j’ai contribué à mettre en lumière, dans des émissions de débats. Quand bien même je n’étais pas présentateur, je jouais des coudes pour qu’il soit invité. A la dernière présidentielle de 2018, j’ai mis mes organes de presse à sa disposition, parce que je croyais en la jeunesse qu’il représentait. Spot politique gratuit, interventions gratuites, interview etc. Après la diffusion de mercredi, je suis même encore le premier à lui écrire IN BOX, c’est-à-dire dans sa boîte privée. Au lieu de me répondre, il capture mon message et balance au public', a-t-il ajouté.

Pour ce qui est des menaces de Cabral Libii de porter plainte, Sismondi Bidjocka dit ne pas avoir peur. Dans une autre publication d'un ton rageur, il menace à son tour les partisans de Cabral Libii qui l'ont attaqué sur les réseaux sociaux depuis la publication de son éditorial.

'La rage est dehors ! vous me prenez pour les petits talibans que vous passez le temps à challenger ? Avec moi, c'est un autre calibre. je vous indique ma maison ? Bande de souris enragés. Si ma volonté était de couler Cabral je l'aurais déjà fais idiots au pluriel', menace-t-il

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter