Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 28Article 599191

xxxxxxxxxxx of Friday, 28 May 2021

Source: camerounweb.com

Covidgate: Eyenga, le DRH du Minsanté qui risque la prison nargue les Camerounais

•Le rapport du CDC a nommément cité le DRH du Minsanté.

•Elysee Amour Eyenga est accusé de gestion opaque des stocks des médicaments.

•M. Eyenga risque la prison selon plusieurs analystes.


Dans l'affaire dite Covidgate, le ministère de la Santé et celui de la Recherche scientifique sont les plus cités dans le rapport de la Chambre des Comptes (CDC). Au Minsanté, Même le nom du ministre Manaouda Malachie et du secrétaire d'Etat en charge des épidémies, feu Halim Hayatou accusés de détournements ne sont pas cités dans le rapport. C'est plutôt le Directeur des Ressources Humaines (DRH) Elysee Amour Eyenga qui est plusieurs fois cité dans le rapport du CDC qui pointe du doit ses malversations.

A la page page 14 du rapport, la CDC écrit: 'la gestion opaque des stocks des médicaments d’une part, la non tenue des documents de la comptabilité matière et d’autre part, la gestion du stock des médicaments par Monsieur Eyenga Ndjomo Elisée Amour qui n’est ni pharmacien, ni comptable matières'.

Selon nos informations, le sieur Eyanga a déjà été auditionné, mais il n'est pas encore sorti d'affaire. Malgré le scandale il s'affiche au club VIP Boukarou à Yaoundé où il a fait la fête il y a quelques jours.

Le rapport de 22 pages du CDC publié en Mars 2021, tout en touchant tous les ministères ayant eu à gérer les fonds covid 19, met, cependant, un accent particulier sur le programme 971 portant renforcement du système sanitaire du Ministère de la Santé Publique, et le programme 973 portant renforcement de la recherche et de l’innovation du Ministère de la Recherche Scientifique et de l’innovation.

Il ressort de cet audit que le Ministère de la santé a fait preuve d’un laxisme aussi bien dans l’attribution des marchés spéciaux que dans le respect de la limite budgétaire des crédits octroyés à certaines lignes.

C’est ainsi que le rapport mentionne que, les critères de sélection des prestataires et les conditions dans lesquelles les marchés spéciaux leur ont été attribué sont restées inconnues de la Chambre des Comptes, ce qui traduit, une certaine opacité dans l’attribution de ces marchés.

En outre, il est reproché au Ministère de la Santé d’avoir octroyé presque la totalité des marchés à une seule entreprise, soit, Mediline Medical Cameroon SA.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter