Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 30Article 605374

Actualités of Wednesday, 30 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Covidgate : Comment les hôtels ont été utilisés pour le détournement des fonds

La réquisition des stades a participé à la distraction des fonds. La réquisition des stades a participé à la distraction des fonds.

Le rapport de la chambre des comptes sur le covidgate a fuité.

Selon le rapport de la Chambre des comptes, la réquisition des stades a participé à la distraction des fonds.

Selon le rapport, 843 millions ont été dilapidés pour rien.

Dans le rapport de la Chambre des comptes qui a fuité depuis les premières heures de ce 29 juin sur les réseaux sociaux, il est révélé que les fonds ont été détournés à plusieurs niveaux à travers des acquisitions, réquisitions, constructions douteuses et achats. Parmi les réquisitions, celles des des hôtels en début de pandémie. Des hôtels qui devaient permettre le placement en quarantaine des voyageurs débarquant des aéroports internationaux de Yaoundé et Douala ,et des ports autonomes de Kribi et Douala avant la fermeture des frontières .
Du coté de Yaoundé, le rapport fait savoir que « le gouverneur de la région du centre a réquisitionné 17 établissements hôteliers le 17 mars 2020 et 3 établissements supplémentaires le 25 mars ».

Plusieurs établissements hôteliers ont aussi été réquisitionnés du coté de Douala. Selon le rapport de la Chambre des comptes, « le gouverneur de la Région du Littoral a réquisitionné 12 établissements les 17 et les 18 mars 2020 ». Ces hôtels ont ainsi accueilli des passagers venant de plusieurs vols et ayant atterri dans la capitale économique. Sauf que la durée d’accueil n’a été que très réduite. Car le mode opératoire a changé en quelques jours pourtant l’argent avait déjà été dépensé.

208,1 millions FCFA restent à payer

Le rapport note que les dernières réquisitions se sont achevées le 17 avril 2020 à Douala et le 30 avril à Yaoundé. Elles ont concerné 722 passagers à Yaoundé et 306 passagers à Douala Le montant total des dépenses, qui concerne principalement l’hébergement, la restauration et le transport et la sécurisation des hôtels s’est élevée à 843 millions FCFA. Et au 31 décembre 2020, regrette le rapport de la chambre des comptes, « les restes à payer du Minsante aux hôteliers s’élevaient selon ces derniers à 208,1 millions FCFA ». Une dette qui n’a pas encore été réglée pourtant l’enveloppe totale dédiée à la gestion de la pandémie en cette période a été épuisée.

Rejoignez notre newsletter!