Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 10Article 607282

Actualités of Saturday, 10 July 2021

Source: La Nouvelle expression

Covidgate : Albert Dzongang dans l’arène

Une plainte contre le conseiller spécial de Kamto vient d’être déposée au tribunal de Première Instance de Douala-Ndokoti par un prestataire qui crie à la diffamation.

Le cachet du tribunal de première instance de Ndokoti apposé sur l’accusé de réception de la plainte déposée contre Albert Dzongang date du 2 juillet 2021 dernier. Il y a seulement cinq jours. Cette plainte qui a pour objet «diffamation» a été déposée dans ce tribunal par Aboubakary Sidiki, un opérateur économique de la capitale économique du Cameroun. Celui qui est pareillement homme politique comme Albert Dzongang est le président national du Mouvement patriotique du salut camerounais (Mpsc) basé également à Douala.



Selon les termes de cette plainte, Albert Dzongang, l’homme politique au cours de l’émission, « La vérité en face » à Equinoxe télévision aurait déclaré que Aboubakar Siddiki a bénéficié d’un marché d’un montant estimé à plus d’un milliard de francs Cfa dans le cadre de la lutte contre le Covid 19. Des faits qui selon le plaignant, porte atteinte à sa personnalité et à son honorabilité. Albert Dzongang aurait pareillement taxé le plaignant de repris de justice proche de la secte islamique Boko Haram qui sème la terreur dans la région de l’Extrême-Nord du pays. Des faits que Aboubakar Siddiki peine à accepter. D’où la plainte

«En pleine période des événements qualifiés de Scandale de la Covid 19, marquée par la sortie d’un rapport d’étape, publié par La Cour des Comptes, Monsieur Dzongang Albert, Cadre du Mrc, a cru devoir monter au créneau en prenant la parole au cours de l’émission La Vérité en Face diffusée par Equinoxe le 16 mai 2021.Qu’au cours de cette émission, sieur Dzongang Albert a parlé du plaignant en ces termes à peine voilés et a dit: « un repris de justice avec qui nous avons séjourné en prison, Kamto et moi est bénéficiaire des marches du covid-19. Il a gagné pour la construction de l’hôpital central de Yaoundé un marché d’une valeur d’un milliard de francs cfa. Le même repris de justice avait été condamné à 4 ou 3 ans de prison et qu ‘il aurait bénéficié de l’aide de Kamto pour payer ses amendes. Ce dernier a été condamné pour des infractions le liant au mouvement terroriste Boko Haram. Le clan Biya a donné un marché d’un milliard à un repris de justice», explique un extrait de cette plainte parvenue à la rédaction de La Nouvelle Expression. Un autre front dans l’affaire du covidgate

Convoqué au Commissariat central N°4, Albert Dzongang y était attendu hier. Mais il ne s’y est pas rendu.