Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 06 05Article 600388

Actualités of Saturday, 5 June 2021

Source: L'essentiel du Cameroun

CovidGate : 'l’incompréhensible' cheminement

Le rapport de la Chambre des Comptes sur le Fonds Spécial de Solidarité Nationale contre le Covid-19 est moins dans la normalité des rapports publiés par cette juridiction, mais beaucoup plus un audit circonstanciel prévu pour s’assurer de la bonne gestion de ces fonds.

Il est attaqué de toute part, le rapport de la Chambre des Comptes de la Cour suprême. Bon nombre de gestionnaires du Fonds Spécial de Solidarité Nationale contre le Covid-19 épinglés dans ce rapport, y décèlent déjà des défaillances. Du non-respect du principe du contradictoire, à la supposée non adoption dudit rapport par l’ensemble des juges de la juridiction, juge des comptes de l’État, les reproches ne manquent pas. Mais, il faut bien le préciser, le rapport publié au mois de mars dernier sur la gestion des fonds Covid n’entre pas dans la lignée des rapports annuels produits par la Chambre des Comptes de la Cour suprême sur les comptes publics.

Mais, il s’agit bien d’un audit circonstanciel prévu pour s’assurer de la bonne gestion de ces fonds. Toute chose qui rentre dans les prérogatives de la Chambre des Comptes. Et, les procédures de réalisation d’un audit ne sont toujours pas les mêmes que celles d’un rapport ordinaire. En plus, cet audit n’est pas un cheveu tombé dans la soupe, il a bel et bien été inscrit dans le programme de contrôle 2020 de la Chambre des Comptes, en vertu de ses compétences telles que définies par la loi du 11 juillet 2018 portant régime financier de l'État et des autres entités publiques.

Aussi, l'ordonnance du président de la République du 3 juin 2020, le décret du Premier ministre du 22 juillet 2020 et la circulaire du ministre des Finances du 22 juillet 2020, ont prévu la réalisation d'un audit indépendant du fonds spécial, dont les résultats doivent être rendus publics. Il faut également relever que l’expertise de la Chambre des Comptes, jugée plus neutre, avait été préférée à celle du Contrôle supérieur de l’État par le Fonds Monétaire International (FMI), avec qui le Cameroun négocie un autre accord. Et, la transparence dans la gestion des fonds Covid se trouve être une exigence à remplir par le Cameroun, pour cette fin. Et ce n’est pas fini, les travaux de la Chambre des Comptes sur le plan de riposte gouvernemental vont se poursuivre en 2021 et 2022 et feront l’objet de plusieurs rapports, ou audits, pour être plus précis, afin de tenir compte du calendrier de la mise en œuvre des activités, plus ou moins différées dans le temps selon les administrations, explique-t-on.

En effet, dans son premier audit sur la gestion des fonds Covid au 31 décembre 2020, la Chambre des Comptes de la Cour suprême dit avoir mis à jour des faiblesses et relevé de nombreux abus dans le système organisationnel et la gestion financière des ressources du Fonds Spécial de Solidarité Nationale contre le Covid-19. Et, l’institution- juge des comptes de l’État dit avoir formulé 30 recommandations, dont 23 à l'endroit du ministère de la Santé publique, 05 à l'endroit du ministre des Finances, une à l’endroit du ministre de la Recherche Scientifique et de l'Innovation, et une à l’endroit du ministre du Commerce. Mais également, une procédure de gestion de fait et 30 procédures de fautes de gestion, à l'encontre de divers responsables du MINSANTE et du MINRESI, impliqués dans la gestion du plan de riposte. Et enfin, l'ouverture de 10 procédures concernant des faits susceptibles de constituer des infractions à la loi pénale.