Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 29Article 584506

Health News of Monday, 29 March 2021

Source: stopblablacam.com

Covid-19: voici les noms des vaccins qui devraient être administrés au Cameroun

Le gouvernement camerounais pourrait avoir recours à au moins trois vaccins dans le cadre de son plan national de vaccination contre le coronavirus (Covid-19). « Il n’y a pas un seul vaccin qui a été adopté. Le Conseil scientifique et le NITAG (National Immunisation Technical Advisory Group, NDLR) nous ont proposé un lot de vaccins, notamment AstraZeneca, Spoutnik et Sinopharm », a déclaré, jeudi 25 mars, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie.

Le Cameroun a par « précaution », suspendu le vaccin suédo-britannique AstraZeneca en raison des effets indésirables présumés constatés chez des personnes qui avaient été vaccinées le 18 mars. Le pays devait recevoir 1,7 million de doses de ce vaccin le 20 mars dernier grâce au mécanisme Covax, initiative mondiale visant à garantir l’accès aux vaccins pour les pays en voie de développement. Les autorités sanitaires assurent que ce vaccin ne sera pas utilisé tant qu’il subsiste des doutes sur ses effets.

« Le produit d’AstraZeneca/Oxford est un vaccin à base de vecteurs viraux appelé ChAdOx1-S [recombinant]. Il est produit sur plusieurs sites de fabrication, ainsi qu’en République de Corée et en Inde. On a constaté que le vaccin ChAdOx1-S était efficace à 63,09 % et convenait aux pays à revenu faible ou intermédiaire en raison de sa facilité de stockage », indique l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans un communiqué le 15 février.

L’OMS a autorisé les vaccins produits par AstraZeneca-SKBio (République de Corée) et par le Serum Institute of India (deux versions du vaccin Astrazeneca/Oxford) pour une utilisation d’urgence et a donné son feu vert pour qu’ils soient déployés à l’échelle mondiale par l’intermédiaire du Covax. Le 19 mars, le Fonds d’investissements directs de Russie (RDIF, sigle en anglais) a annoncé que le Cameroun a approuvé son vaccin Spoutnik V. Ce qu’a confirmé le Minsanté en fin de semaine dernière. Mais les termes de l’accord entre les deux parties ne sont pas publiquement connus.

Variant sud-africain


Développé par le Centre national en épidémiologie et microbiologie du ministère russe de la Santé (Centre Gamaleïa), Spoutnik V revendique une efficacité de 91,6% (presque aussi bien que les vaccins américains Pfizer et Moderna) et offrirait une protection complète contre les formes graves de Covid-19. Le vaccin chinois Sinopharm, quant à lui, serait efficace à 79%. Il a déjà été utilisé dans certains pays du continent, à l’instar des Seychelles. La Guinée équatoriale et le Gabon ont récemment reçu chacun 100 000 doses de ce vaccin, offertes gratuitement pas la Chine. Reste à savoir maintenant si ce vaccin sera également offert ou vendu au Cameroun.

Lors d’une audience avec le Minsanté le 26 mars, le directeur général de MTN Cameroon, Stephen Blewett, a déclaré que son entreprise a financé l’achat des vaccins pour plusieurs pays africains où elle est installée, grâce à l’initiative Go Africa de l’Union africaine (UA). Il a également ajouté que la Fondation MTN était disposée à financer l’achat d’un autre vaccin pour le pays.

Depuis le début de l’épidémie, le Cameroun a annoncé 49 292 cas de contaminations et 743 décès. Le variant sud-africain, plus contagieux, serait en circulation dans le pays. Le pays envisage de vacciner la population sur la base du volontariat, les « cibles prioritaires » étant « les personnels de santé, les personnes de plus de 50 ans avec comorbidités, les personnes vulnérables, les enseignants, les groupes spéciaux et la masse ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter