Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 14Article 589336

General News of Wednesday, 14 April 2021

Source: L’Indépendant N° 586

Covid-19 : polémique autour du vaccin chinois

Selon un scientifique chinois, l’efficacité des vaccins produits par son pays contre le Covid-I9, était «peu élevée» et pourrait exiger des améliorations.
Depuis le début de la pandémie, c’est la première fois que qu’un haut responsable chinois du contrôle et de prévention des maladies, sème le doute sur l’efficacité des vaccins chinois Coronavac contre le Covid-19. George Gao Fu, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, a déclaré lors d’une conférence le 10 avril dernier que les vaccins en ce .moment produits par la Chine, dont le CoronaVac, “n’avaient pas de très haut taux de protection”.

D’après les résultats des tests finaux de ce vaccin effectués au Brésil, révélés à la mi-janvier, le Coronavac ne serait efficace qu’à 50,38 % une fois la seconde dose injectée, un pourcentage proche du seuil minimal demandé par ’’Organisation mondiale de la santé (Oms).

Les propos de Gao Fu qui détonnent alors que Pékin mène une «diplomatie du vaccin» énergique, interviennent au moment où le Cameroun a reçu, le I I avril dernier,200 000 doses de vaccin anti-Covid-19, les premières à arriver dans le pays, grâce à un don chinois.Le vaccin chinois dont l’efficacité serait de 79%, moins que les 91 % revendiqués par Spoutnik V russe, a déjà été utilisé dans certains pays du continent, à l’instar des Seychelles, du Niger.de la Guinée équatoriale et du Gabon.



«Le gouvernement encourage les populations cibles à se faire vacciner le moment venu, pour espérer atteindre le seuil critique de l’immunité collective», a souligné Manaouda Malachie.

Dans un communiqué rendu public vendredi dernier, il avait déjà encouragé le personnel prioritaire à montrer l’exemple. “L’objectif premier est la prévention et la préservation du personnel de santé qui est au front depuis bientôt un an.Alors imaginez-vous quelqu’un qui vient, comme moi, d’avoir sa carte de vaccination et d’avoir pris sa première dose. Nous pensons que nous sommes davantage protégés contre ce virus”, a déclaré Manaouda Malachie.

Il faut dire que la désinformation reste l’adversaire principal des campagnes de vaccination contre le coronavirus. Aussi, le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies a-t-il appelé récemment à la lutte contre ces fausses informations. “Nous demandons sincèrement aux pays et aux médias et à la communauté d’unir leurs forces pour, lutter contre la désinformation et la diffusion de fausses informations en ce qui concerne les vaccins. Il y en a beaucoup dans les réseaux sociaux. Et je pense que notre plus grande préoccupation et crainte est que cela devienne le facteur prédominant dans cette équation, ce qui ne profiterait à personne.”, a souligné John Nkenga-song. Directeur du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies.

Pas pour autant qu’au Brésil, les résultats préliminaires d’une étude à grande échelle ont montré que le vaccin Coronavac du laboratoire chinois Sinovac était efficace à environ 50 %. Une étude chilienne a conclu à des résultats similaires, soit une efficacité de 56,5 % après deux doses mais d’à peine 3 % après une seule dose. Une étude en Turquie aboutit en revanche à un taux d’efficacité supérieur à 80 %. Pour sa part.le géant pharmaceutique public Sinopharm affirme que ses deux vaccins inactivés ont des taux d’efficacité de 79 % et 72,5 % respectivement mais ne publie pas les résultats à l’issue de la phase III.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter