Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 27Article 530515

General News of Monday, 27 July 2020

Source: crtv.cm

Covid-19 : les offices ont repris dans les lieux de culte


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les maisons de cultes et autres temples d’adoration ont rouvert leurs portes après plusieurs mois de fermeture. Les évêques et autres bergers préconisent le respect strict des règles barrières pour assister aux activités.

De l’avis de plusieurs fidèles, reprendre la fréquentation des lieux de culte est un véritable soulagement. Certains y voient clairement de l’espoir face à la pandémie qui continue de sévir, même si les chiffres annoncés au Cameroun sont satisfaisants.

« Je suis heureuse de pouvoir à nouveau chanter à pleine voix dans le temple du Seigneur. Etre sevrer de cet endroit où je passais la plupart de mon temps a été très dur pour moi et j’ai même eu l’impression de perdre ma foi. Tellement la peur m’avait envahi. », confie Isabelle Bakang, membre d’une association très active de la Chapelle Catholique de Nsimeyong à Yaoundé.

Ce lundi 27 juillet 2020 à la Chapelle Saint Esprit de Yaoundé, le port d’un masque de protection suivi du lavage des mains avec du savon et de l’eau propre sont obligatoires avant d’entrer dans le temple. A l’intérieur, les fidèles sont dispersés 2 sur chaque banc afin que la distanciation soit respectée. Contrairement à la période avant Covid, un seul prélat a le droit de célébrer une messe.

Et durant l’office, certaines parties ont été annulées. Notamment les échanges de mains et les accolades durant le partage de « la paix » lien. Pour y pallier, le célébrant peut autoriser les saluts à la volée, tout comme les hochements de tête sont permis.

Autre restriction, chez les Catholiques, plus de distribution du vin de messe entre les célébrants ou encore passage de la communion de la main vers la bouche. Même si, avant de « partager le pain », le prêtre doit utiliser du gel hydroalcoolique pour se désinfecter les mains.

Même si le masque ne laisse pas transparaître toutes les expressions du visage, il est clair que les chrétiens sont contents de renouer tout doucement avec Dieu.

La vie pastorale se poursuit

Le Cameroun, comme plusieurs pays du monde, s’est embarqué dans la prévention de la propagation du nouveau coronavirus. Partant des mesures gouvernementales relatives à la prévention de cette pandémie, les évêques camerounais avaient invité leurs fidèles au respect de ces mesures de prévention au niveau local. Ils avaient aussi instruit leurs chrétiens à la prière assidue, individuellement et en famille.

Dans la plupart des paroisses, on prévoit encore de meilleurs ajustements. Surtout que certaines ont peu de bénévoles, et que souvent, ils sont d’un certain âge. Même si les activités paroissiales ont repris ça et là, difficile de dire quand les formations en vue des sacrements vont reprendre.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter