Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 23Article 522337

General News of Tuesday, 23 June 2020

Source: www.camerounweb.com

Covid-19 : les effroyables témoignages sur le Dr Mama lucien du district de la cité verte


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans l'un de nos récents articles, nous partagions avec vous, des alertes concernant un certain Dr Mama lucien qui a créé son propre environnement de business grâce au coronavirus. Il détourne des fonds, fait facturer les testes et pire, il ne paye pas ses employés. Un business florissant fait sur le dos des malades et des volontaires. Tour à tour, les volontaires ont décidé de se confier à la rédaction de Camerounweb. à notre niveau, nous avons plusieurs témoignages. Voici le second. Il est d'un ingénier médico-sanitaire qui travaille avec le Dr Mama Lucien au district de santé de la cité verte.



il introduit toujours un traître dans le groupe qui l'informe de tout


Nous sommes en majorité volontaires ayant travaillé au COUSP et basés à la croix rouge. Apres la grève qui y a eu lieu, nous nous sommes rabattu au district de la cité verte, sachant que la prise en charge et les sites de tests du COVID-19 seraient décentralisés. Nous avons débuté le travail le 7mai. Et depuis, nous n'avons cessé de travailler comme des malades.
Au départ, il nous dit de déposer des demandes ou nous allons y spécifier que nous sommes des volontaires non rémunérés, chose qui nous a paru étrange, et nous avons refusé. Vu que le mode de payement des personnels des district n'était pas encore fixé, il disait qu'il ne peu pas nous payer on attends le mot de la région. En attendant, travaillons d'abord, nous avons accepté.

Sauf que, à chaque fois que nous partions prélever les personnels dune entreprise(APN, SCDP, SOPECAM, CRTV, SATOM...), il venait lui-même décharger les petites sommes qu'on prévoyait pour nous qui venions travailler.
Par exemple à Satom(bastos derrière l'ambassade d'Israël) le chef de SATOM a déboursé 1000.000fr notre chef s'est empressé de venir tout empocher. Nous étions déjà habitué mais la ou il nous a choqué, même le petit budget que le directeur de SATOM avait prévu pour qu'on mange et qu'on se désaltère Dr MAMA avait aussi pris. Nous avons travaillé toute la journée sans une bouteille d'eau. Lorsqu'il ne venait pas décharger lui-même, il mettait sa copine du district, Evelyne (dont tout le monde au district sait qu'il couche avec), chef d'équipe pour que s'il y a un payement, quelle prenne tout sans même nous informer et quelle parte le lui remettre. Et c'est exactement ce qu'elle faisait. Nous travaillions donc comme des fous, et c'est lui qui s'engraissait en nous demandant d'être patient, c'est la région(délégation régionale de santé) qui va nous payer.

NB: chaque fois qu'on partait travailler quelque part comme une fois à afriland ou encore chez chez un gouverneur et d'autres personnalités dont je tairais les noms, il exigeait qu'on vienne lui "rendre compte"; en d'autres terme, si on nous a donné quelque chose, on lui remet et lui il y retire juste de quoi payer notre taxi pour nous donner et il gardait le reste. Pour que ce système marche, il introduit toujours un traître qui lui est soumis dans le groupe et qui lui informe de tout avant même notre retour.
Vient ensuite le changement de tests, nous passons aux test rapides(TDR). les TDR ont l'avantage que les résultats sont remis en 15 minutes. Les tests sont donné par le MINSANTE pour un dépistage de masse des populations. C'etait devenu son gombo personnel. Il appel uniquement les sociétés qui peuvent payer pour les tester. Vous payez, il nous envoie, vous ne payez pas, il vous dit d'appeler le 1510. Il facture le test à 25000 parfois plus aux grandes entreprises qui veulent faire tester leurs employés.

Dans les sites de prélèvement, principalement le palais des sports, il va mettre ses soumis qui rétorquent de l'argent aux volontaires qui viennent se faire prélever soit en leur proposant de les faire passer avant les autres, soit en leur proposant de venir les prélever chez eux pour éviter les foules et bien sûr ça devient payant. Chaque soir ces soumis lui "rendent compte" en donnant chacun une somme qui est déjà fixée à l'avance. Parmi ses soumis, Dr Pefoura, MOHAMED, EBONG A RIM.

concernant le matériel. Il a un réseau de vente de combinaisons, masques... bref matériels de protections à une société de la place qui revient vendre au MINSANTE le même matériel et le MINSANTE sur commande renvoie ce même matériel aux districts... vous voyez la roue qui tourne sans fin tout en lui permettant de s'enrichir.

Aujourd'hui, la région a décidé de payer les personnels à raison de 10.000fr/jr. Notre chef de district déjà payé 5000/jrs, mais paye au faciès. Certains ont 24 jours, d'autres 10, d'autres 8, 12... et pourtant nous allons tous sur le terrain et chaque jour.

Apres 2 mois de travail, seuls ses soumis ont eu plus de 20 jours payés pourtant c'est nous qui les avons formés et ils sont arrivés 3 semaines après nous. Nous ne savons pas si c'était une avance ou si c'est tout ce qu'il nous donne pour le mois de mai, il a refusé de se prononcer sur le sujet.

J'ai pleins de mes collègues qui aujourd'hui, ont décider ne plus y travailler. Tous sont prêts à parler devant caméra s'il faille en arriver là, vu la façon dont cet homme nous a traité. Vous pouvez vérifier leur identité sois au district de la cité verte car nos noms font encore parti des effectifs, sois au palais des sports auprès des équipes envoyées par la région qui nous connaissent tous.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter