Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 03 28Article 501682

General News of Saturday, 28 March 2020

Source: cameroonintelligencereport.com

Covid-19: les choses deviennent incontrôlables pour le gouvernement

Le nombre de cas de coronavirus dans le pays est de près de 100 cas. La situation est préoccupante car les choses deviennent incontrôlables. Le gouvernement a pris quelques bonnes mesures, mais elles sont malheureusement inefficaces.

Le gouvernement veut recruter plus de 500 agents de santé pour lutter contre le coronavirus qui se propage à un rythme alarmant.

Les Camerounais convergent toujours vers les lieux publics et les moyens de transport public ne peuvent pas vraiment être contrôlés.

La nature de l'économie du pays est également un casse-tête supplémentaire. Le secteur informel est plus grand que le secteur formel et cela implique que plus de gens se bousculent pour joindre les deux bouts.

Ils bafouent donc les règles gouvernementales sur les coronavirus, car ils vivent de la main à la bouche.

Pendant ce temps, le chef de l'opposition du pays, le professeur Maurice Kamto, défie le président du pays, Paul Biya, de s'adresser au pays alors que COVID-19 menace de ruiner l'économie et d'envoyer des milliers de personnes dans une tombe précoce.

Au début de cette semaine, la rumeur courait que le président du pays était décédé car il n'avait pas été vu en public depuis que le coronavirus était apparu sur les côtes du pays.

Le ministre des Communications du pays, René Sadi, a tenu vendredi une conférence de presse au cours de laquelle il a informé le public que le président était vivant et en bonne santé.

Il a ajouté que M. Biya suivait de près l'évolution du virus dans le pays, mais les critiques estiment toujours que le gouvernement cache quelque chose et beaucoup demandent à M. Biya de s'adresser à la nation.

De plus, les affaires reprendront demain sur les marchés de Douala II après un arrêt vendredi en raison d'une désinfection massive de la mairie.

De même, une équipe médicale a été dépêchée de Yaoundé pour contrôler plus de 200 passagers à Douala. C'est pour aider à vérifier la propagation du virus insidieux.

De plus, Human Rights Watch (HRW) a appelé le gouvernement du Cameroun à décongestionner les prisons afin de contrôler la propagation du virus.

Les prisons du Cameroun sont réputées pour leur congestion et il est à craindre que si le virus pénètre dans les prisons, la population carcérale sera rapidement décimée car le Cameroun n'a pas les ressources pour faire face à une telle catastrophe.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter