Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 27Article 515833

General News of Wednesday, 27 May 2020

Source: lebledparle.com

Covid-19: le Cameroun 'pourrait devenir la risée du monde, la risée de l’Afrique'

L’alerte du Pr Eugène Sobngui à la télévision nationale hier mardi 26 mai 2020 a aiguisé la curiosité des téléspectateurs et interpellera sans doute la conscience de chacun face à cet ennemi commun qu’est la covid-19.

Les pays le plus touchés

Le 26 mai 2020, le Cameroun est classé 6ème pays africain parmi tous les 55 déjà frappés par la pandémie de la Covid-19 avec 4 890 cas, 165 décès, 1 865 guérisons.

Devant le pays de Paul Biya, est hissé au sommet, l’Afrique du Sud, 23 615 cas, 481 décès, 11 917 guérisons suivie de l’Egypte 17 967 cas 783 décès, 4 900 guérisons, l’Algérie 8503 cas, le puis le Maroc 7532 et le Nigeria que talonne le Cameroun enregistre 8068 cas infectés.


Le cas du Cameroun est préoccupant

D’ailleurs, confirmation a été faite par le Pr Eugène Sobngui Vice-président du Conseil scientifique des urgentistes de santé publique, invité au journal de 20H30 à la CRTV ce mardi 26 mai.

Pour le médecin, le Cameroun se situe à une phase grave de la maladie comme pour faire écho à un twiit du Dr Manaouda Malachie le 25 mai : « Il ne faut pas se leurrer. De ces chiffres des cas confirmés, on peut faire une hypothèse totalement raisonnable et il y a bien sûr plus de nouveaux cas. Nous avons une progression de l’épidémie qui est particulièrement importante, et vous avez dû voir circuler des graphes qui situent le Cameroun parmi les pays où la transmission est la plus importante. C’est extrêmement grave parce que nous pourrions passer d’un pays qui a donné l’exemple au moment de la préparation de la riposte au coronavirus pour un pays qui pourrait devenir la risée du monde, la risée de l’Afrique », a-t-il avisé.


Comment justifier cette flambée?

Le Vice-président du Conseil scientifique des urgentistes de santé publique n’est pas passé outre des reproches du Minsanté à la population au sujet du relâchement observé depuis l’assouplissement des mesures barrières le 30 avril 2020 : « L’indiscipline va produire pus de cas. L’incohérence, l’inconsistance. Il faut bien se dire que lorsqu’il y a eu relâchement des mesures, les populations interprétaient ça comme une victoire du Cameroun sur la covid-19 avec ce qui a suivi. Cette compréhension comme victoire sur la maladie est en train de produire des effets », déplore le Pr Eugène Sobngui.

Précisons que le nombre de cas enregistrés ces dernières semaines au Cameroun a augmenté à un rythme exponentiel le 21 mai 2020 soit 528 nouvelles personnes testées positives.

La flambée des chiffres contaminés à « l’ennemi de l’humanité » survient deux jours après le discours du président Paul Biya à la Nation où il soulignait de deux traits le respect des règles barrières édictées par le gouvernement de l’Organisation mondiale de la santé(OMS).

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter