Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 06Article 586738

General News of Tuesday, 6 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Covid-19 et santé publique: Dr Zé décrit une gestion chaotique par le Minsanté

Selon l'Economiste de la santé, Dr Albert Zé, le système de santé camerounais et la gestion de la crise pandémique de la Covid-19 par le Minsanté Manaouda Malachie sont chaotiques. Le spécialiste pointe du doit la 'tendance significativement irrationnelle, des dépenses engagées dans la gestion de la crise sanitaire covid-19'.

LISONS SON ANALYSE


'Rien n'est nouveau sous le ciel du Cameroun… On parle aujourd'hui des zones d'ombre sur la gestion des fonds covid19 mais il est important de rappeler que nous sommes sur un schéma habituel, puisque depuis des années, on a environ 90% du financement public de la santé qui n'est pas consacré à la santé au Cameroun.

Covid19 n'échappe donc pas à cette fameuse règle; ce qui a pour conséquence directe les difficultés de lutte contre le virus sur le terrain.
Une crise sanitaire est une source d'externalités à la fois négatives et positives. A cet effet, pour tirer profit d’une crise sanitaire, les acteurs en charge de la riposte doivent avoir un objectif double:
- Le premier est de protéger le pays contre les coûts financiers liés au fardeau imposé par la crise. Ceci signifie que les responsables doivent minimiser les dépenses de manière à prioriser les activités à très fort impact;
- Le deuxième est de maximiser les profits offerts par les opportunités engendrées par la crise.
L’atteinte de ces 2 objectifs vise à annihiler les impacts socioéconomiques de la crise dans le pays.
Cependant, la gestion du covid19 au Cameroun s’éloigne logiquement de ce programme optimal. Tout porte à croire que les dirigeants en charge de la riposte au pays n’ont pas pour intention de protéger le pays contre les coûts financiers liés à la crise.

Les dépenses engagées dans la gestion de la crise sanitaire covid19 suivent une tendance significativement irrationnelle avec une majeure partie du financement consacrée à des dépenses inappropriées et inutiles. Par exemple, environ 6 milliards FCFA ont été utilisés pour la mise en place des centres d’isolement qui n'ont pratiquement pas servis.

De façon globale, la dépense totale d’environ 22 milliards (communiqué radio-presse du 29 juillet 2020) pouvait être suffisamment minimisée à environ 10 milliards FCFA. Ce qui signifie que la gestion irrationnelle du financement a fait perdre au pays environ 12 milliards FCFA. La principale raison est inévitablement le mauvais plan de riposte.

Par ailleurs, l’analyse de la pertinence des activités proposées dans le cadre de la dotation du fonds spécial montre qu'il était possible de faire une économie d'au moins 11,84% (soit environ 21 320 555 600 FCFA) de l’enveloppe globale (180 milliards FCFA). Cette somme représente le montant des activités dont la pertinence est non significative.

Doit on rappeler que le pays connait de véritables problèmes de santé publique qui nécessitent une intervention d'urgence?
Le budget annuel pour l'hémodialyse est de seulement 4 milliards. En tout cas beaucoup de courage aux patients…'

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter