Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 05 18Article 513712

General News of Monday, 18 May 2020

Source: 237online.com

Covid-19 et décès des hommes en tenue: l'armée sort de son silence

Le ministre Beti Assomo en guerre contre le Covid-19 Le ministre Beti Assomo en guerre contre le Covid-19


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Dans Honneur et Fidélité du 9 mai 2020, le Divcom du Mindef fait une revue des grands défis auxquels la Nation a été confrontée ces dernières
décennies.


De Boko Haram au Covid-19, en passant par le séparatisme qui agite les deux régions anglophones, le pays a su faire bloc autour des Forces
de Défense et de Sécurité. Avec la guerre virale planétaire, « le moment n’est pas du tout à la jubilation, plutôt à l’exhortation. Donc, encore plus d’autodiscipline de la part de chacun, encore plus de solidarité, encore plus de vigilance de la part de tous », rappelle-t-il à la conscience
nationale.

En l’espace d’une décennie, trois menaces majeures ont déferlé en terre camerounaise. 2014, Boko Haram ; trois ans plus tard, des velléités de séparatisme se feront jour dans nos régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. En 2020, voici le COVID-19, une affection virale d’ampleur mondiale. Hormis la remarquable temporalité avec laquelle sont apparues ces menaces, force est de constater que toutes se heurtent à une formidable résistance du peuple camerounais.L’ambition proclamée des deux premières agressions de s’emparer d’une portion du territoire national, s’est en effet confrontée au refus catégorique du peuple camerounais, refus traduit par un constant et total soutien aux Forces de Défense et de Sécurité. Résultat des courses, ni le sinistre califat tout droit sorti de l’imaginaire de maléfiques personnages intoxiqués à la fausse religion, ni le fantoche Etat inventé par des mythomanes assassins et prédateurs n’ont vu, ni ne verront le jour, en terre camerounaise.



Pour sa part, l’ennemi viral qui frappe de manière indiscriminée grandes et petites nations, jeunes et vieilles personnes, entretient chez certains, le doux rêve de le voir venir à bout de nos défenses immunitaires. Parce que cette affection non plus n’échappe aux visées monopolistiques de la géostratégie sanitaire.La querelle sur les supposées origines du nouveau coronavirus en dit d’ailleurs long sur les intentions de ceux qui fondent sur lui, d’immenses espoirs de profits.Toutefois, la nature elle-même semble décidée à sévèrement punir ceux qui nourrissent autant de haine contre l’humanité en général, et le Cameroun en particulier. Nonobstant les manigances des autres, et face à ces périls existentiels qui nous sont communs, la survie de chacun est fortement, sinon entièrement dépendante du concours de tous au devoir de protection de notre société. Ne dit-on pas qu’un peuple uni est invincible ? Cette réalité tant de fois expérimentée, toujours a fait la preuve de sa véracité. Surtout, ce n’est pas le moment d’en changer.

Lire aussi
Coronavirus : Les camerounais félicités par le Mindef pour leur comportement
Mais bien qu’il n’y ait à ce jour d’hécatombe à déplorer, il n’y a pas non plus de victoire à célébrer. Car nous ne sommes pas encore sortis de l’auberge, pas plus que nous ne sommes à l’abri d’un autre coup fourré de nos ennemis, trop impatients de pouvoir enfin nous exprimer leur profonde compassion, à la suite du désastre dont nous serions victimes, des suites d’une quelconque félonie, ou alors du COVID-19. Le moment n’est pas du tout à la jubilation, plutôt à l’exhortation. Donc, encore plus d’autodiscipline de la part de chacun, encore plus de solidarité, encore plus de vigilance de la part de tous ! A l’endroit de ceux des nôtres qui pour quelque prétexte que ce soit, ont pris les armes contre la Patrie, nous ne ferons pas l’économie de cette sagesse camerounaise qui dit que : Si tu veux sortir de ton trou, arrêtes de creuser sous tes pieds. Car si les périodes d’agitation sociale sont susceptibles d’ouvrir des opportunités à l’aventurisme, des périls tels le COVID-19 nous rappellent à tous, combien est indispensable la protection de l’Etat. Il s’agit dès lors d’abandonner les voies de la sédition, pour revenir sur le chemin de la moralité citoyenne, le chemin de la légalité républicaine.
La Patrie vaincra, la Nation triomphera !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter