Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 11Article 566387

Health News of Monday, 11 January 2021

Source: Cameroon Info

Covid-19 en milieu scolaire: 204 élèves et étudiants testés positifs à Douala

C'est le bilan de l'opération de dépistage menée par le ministère de la Santé Publique pendant une semaine.
Si la pandémie du Coronavirus n'a pas le même impact sur le continent africain qu'ailleurs, la prudence est tout de même de mise. C'est en tout cas la carte jouée par le Cameroun, à travers le ministère de la Santé Publique.

La semaine dernière, le département ministériel que dirige Manaouda Malachie a mené une campagne de dépistage, qui s'est achevée le 6 janvier 2021, dans les villes de Yaoundé et Douala. Le milieu scolaire était la principale cible de cette opération.

«A Yaoundé, 13 établissements scolaires du secondaire ont bénéficié de cette opération qui a abouti au dépistage de 5 873 élèves et personnel du corps enseignant par tests rapides. Aucun cas n’a été avéré positif. Contrairement à la ville de Douala où 204 élèves du secondaire et étudiants et 18 personnels du ministère de l’Enseignement Supérieur ont été testés positifs au Covid-19 pour un total de près de 3 000 personnes testées», apprend-on dans CameroonTribune paru ce 11 janvier 2021.

Les personnes diagnostiquées positives ont été immédiatement prises en charge au Centre des Opérations des Urgences de la Santé Publique (COUSP).

«Généralement, on descend dans les établissements scolaires quand le besoin se pose. Lorsqu’il y a une alerte, le correspondant de la zone dans le système de santé fait le lien entre l’établissement et le système de santé vers le centre de prise en charge. Cela dépend de qui est malade», explique le Pr Emilienne Épée, cheffe de la section unité de recherche opérationnelle au COUSP dans les colonnes du journal.

Pour éviter de nouveaux foyers de contamination dans les établissements scolaires, «les points focaux de la communication des districts de santé avec les mobilisateurs de terrain font des descentes dans les établissements scolaires pour sensibiliser les élèves en leur distribuant des affiches et dépliants. Car, si les jeunes font généralement des formes peu sévères de la maladie, ils peuvent cependant la transmettre à leurs proches plus âgés, et souffrant de pathologies chroniques susceptibles de provoquer des formes graves du Covid-19 et d’en décéder», lit-on dans le journal de Marie Claire Nana.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter