Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 22Article 507223

General News of Wednesday, 22 April 2020

Source: www.camerounweb.com

Covid-19 :des Camerounais revenus de Tunis vivent l'enfer au Camp Olembe à Yaoundé

15 camerounais bloqués en Tunisie sont finalement reconduits au Cameroun le 18 mars 2020 à leurs propres frais. Leur enfer a commencé dès leur arrivée au Cameroun.

Camerounweb vous propose le témoignage d'un membre de l'équipe

"On a été bloqué en Tunisie depuis le 18 Mars ou nous étions en confinement. Arrivée au Cameroun aucun dispositif d'accueil pour nous trouver ou poser nos deux oreilles.
Nous sommes rapatriés de Tunisie à nos frais par une compagnie Tunisienne qui quittait Tunis pour Yaoundé chercher ses compatriotes et voilà l'accueil des autorités Camerounaises une fois sur place.

Nous n'avons rien mangé depuis notre décollage à Tunis à 14h arrivés sur place, on a passé 3h à Nsimalen à renseigner les fiches et faire les prélèvements sans que nous ayons aucune information, après on nous a conduit comme du betail au site d'olembe nous sommes arrivés autour de 22h aucune disposition n'a été prise pour nous accueillir, la police nous a conduit sous forte escorte et a retenu tout nos passeport, entre temps une dizaine de Tunisiens arrivés avec nous sont répartis de l'aéroport on dirait des présidents. Il est exactement 01h 04min nous sommes encore au site d'Olembe, on a coupé le courant, nous sommes à la belle étoile d'autres dans le bus qui a été immobilisé sur place.

Une Dame dont on nous dit être Délégué Régional de la Santé est venu ce petit matin sur le site. On lui a proposé d'aller dans un hôtel car on risque moins d'être infecté, parce que le site d'Olembe abrite les malades du covid19 de Yaoundé en quarantaine, le responsable du site M. Olinga nous fait comprendre qu'on est aussi considéré comme des malades.

Pas d'eau, ni de nourriture ne nous a été servi.
Nous sommes à la belle étoile et nos passeports sont entre les mains des autorités depuis hier. "
Nous confie dans ce récit une source parmi les camerounais rapatriés.

Vivement que le gouvernement se penche sur leur cas.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter