Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 28Article 508513

Actualités Régionales of Tuesday, 28 April 2020

Source: Le Messager no 5518

Covid-19: cri de détresse du Gouverneur du Sud face au nombre de morts

Gouverneur de la région du Sud, il repasse les 13 mesures gouvernementales en revue à travers une évaluation sans complaisance. Ce qui l’a amené à durcir le ton à travers une série d’arrêté, le 02 et le 03 avril dernier.

Qu’est-ce qu’on peut retenir de votre récente rencontre avec le ministre de l’administration du territoire ?

Cette rencontre du Minat avec ses collègues des Transports, de la Santé publique, de la Défense était axée sur l’évaluation des difficultés liées à la mise en application des 13 mesures gouvernementales relatives à la lutte contre la propagation du Covid 19 dans l’ensemble du territoire national. Il nous a été demandé de demeurer fermes dans l’application desdites mesures sur le terrain.

Quel état des lieux peut-on faire aujourd’hui dans la région du Sud ?

Le personnel sanitaire, les autorités administratives locales, les élus locaux ne lésinent sur aucun moyen pour sensibiliser, pour conscientiser. Mais malgré tout cela, on continue à observer quelques attitudes d’insouciance, d’indiscipline au niveau de nos compatriotes. C’est vrai qu’on a pas encore reçu un cas dans la région, ce qui ne devrait pas être une source d’insouciance et d’indiscipline notamment dans certains secteurs déterminés comme, la gestion des marchés publics, le secteur des transports et les débits de boisson. Il faut que les populations comprennent que le Cameroun est en ordre de bataille en vue de faire face à cette pandémie. Le nombre de cas, de décès doit faire réfléchir tout le monde. Il faut ainsi que les forces de l’ordre et les autorités administratives fassent preuve de beaucoup de vigilance. Les préfets des quatre départements ont également tenu des réunions avec les responsables des syndicats de mototaxis. Il est question de faire respecter ces mesures de distanciation sans surcharge. Et dans les marchés, il s’agit de dire aux élus locaux que ces lieux soient désinfectés et que l’on respecte la distanciation.

On ne se salut plus, on ne s’embrasse plus… Ce sont des signes d’inimitié ?

Que non, c’est une situation qui vise à éliminer au maximum le contact en vue de briser les chaînes de propagation du virus. Nous saluons ainsi les ministres de cultes qui se sont organisés à accompagner l’état dans cette bataille, je pense à l’église catholique, l’église presbytérienne et les autres obédiences qui se mobilisent pour faire bloc commun. Maintenant, vous faites allusion à nos traditions, je pense que les gens doivent savoir que notre nation est en danger. Il faut mettre les gestes, les actes qui relèvent de nos traditions entre guillemets le temps qu’on surmonte cette épreuve difficile. Je compte sur les chefs traditionnels à travers leur forum dans le Sud pour faire comprendre cela aux populations à l’arrière-pays que nous traversons un moment difficile. Il faut que chacun mette du sien, la tradition ne va pas disparaitre, ce qu’on veut faire disparaitre c’est la pandémie du Covid 19.

Que dites-vous aux enfants qui depuis ne fréquentent plus ?

Nous pouvons les dire de rester à la maison parce que le souci du gouvernement est de les préserver contre la contamination, préserver leurs vies. Aujourd’hui, certains établissements développent des enseignements à distance, beaucoup de parents ont pris en main les cours de répétitions de leurs enfants, c’est une très bonne chose. Aujourd’hui, nous devons davantage nous montrer optimiste pour que les prochains jours, les enfants regagnent les campus scolaires et universitaires. Il est établit que si les enfants se montrent plus résistants à la pandémie, ils pourront être plus vecteurs actifs dans la transmission de la maladie.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter