Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 30Article 509026

General News of Thursday, 30 April 2020

Source: onvoitout.com

Covid-19 : ce nouveau médicament qui suscite beaucoup d’espoir

Depuis le début de l’épidémie, des chercheurs découvrent l’utilité de certains traitements déjà réputés pour soigner le covid-19. Aujourd’hui, c’est le Tocilizumab qui démontre des effets positifs sur la maladie, notamment pour guérir les infections pulmonaires dues au coronavirus.

Ce médicament est normalement prescrit pour lutter contre les polyarthrites rhumatoïdes. Retour sur les espoirs que suscitent ce traitement miracle !

Les résultats positifs d’une étude menée sur le Tocilizumab, un médicament surprenant !

Le chef du service de rhumatologie des hôpitaux universitaires à Strasbourg-Hautepierre, Eric Gottenberg, a mené un essai conjointement avec le professeur Yves Hansmann, chef de pôle des maladies infectieuses et coordinateur de la lutte contre le covid19, au CHU de Strasbourg et avec différents homologues parisiens de l’AP-HP.

Les résultats sont stupéfiants. Le Tocilizumab améliorerait significativement l’état de santé des patients soufrant d’une infection pulmonaire due au covid-19. En effet, les prochains malades sans complication, c’est à dire hospitalisés « pour une pneumonie covid19 moyenne ou sévère, mais ne nécessitant pas de réanimation au moment de leur admission » pourront se voir prescrire ce fameux médicament.

Le but des spécialistes de cette étude était de tenter de « bloquer l’inflammation au niveau de poumons, pour éviter qu’elle n’atteigne une phase irréversible » , en l’occurence ils se sont donc penchés sur des patients dans un état grave méritant une hospitalisation. Pour Jacques Eric Gottenberg, les tests s’avèrent positifs et il ne manque pas de crier son enthousiasme : « c‘est une super bonne nouvelle. C’est extraordinaire. »

Ce médecin est aux anges depuis cette découverte : « Là on a pour la première fois la démonstration rigoureuse, la preuve, qu’un médicament permet de diminuer suffisamment l’inflammation pulmonaire pour éviter l’intubation et la ventilation, et diminuer la mortalité » .

Normalement utilisé pour guérir la polyarthrite rhumatoïde, maladie donnant naissance à une inflammation de plusieurs articulations, le Tocilizumab regorge donc de surprises !

Une étude réalisée dans des conditions optimales

Cette étude a été réalisée dans des conditions optimales, c’est à dire via des tests cliniques randomisés « considérés comme l’un des meilleurs moyens d’évaluer des effets bénéfiques » . En plus de ces essais randomisés, cette étude a entraîné un dévouement humain extraordinaire : les équipes ont travaillé sans relâche.

Cette série de tests s’est basée sur 129 patients hospitalisés dans un état sévère. Parmi eux, plus d’un quart risquait de finir en service de réanimation. 64 recevait le traitement actuellement utilisé quand les 65 autres étaient soignés par le Tocilizumab. Pour injecter ce traitement, rien de plus simple : il suffit d’une seule perfusion, parfois renouvelée deux jours plus tard.

Après 14 jours, une grande partie des patients n’ont pas fait l’objet d’un transfert en service de réanimation. De plus, le nombre de décès était clairement inférieur dans le groupe soigné au Tocilizumab.

En effet, cette étude permet d’anticiper une potentielle deuxième vague épidémique et a mis en valeur un traitement utile pour réduire les entrées en service de réanimation. Conséquence : une surcharge des hôpitaux serait évitée.

En attendant, ce médicament est également testé sur une centaine de patients déjà admis en service de réanimation. La prochaine étape est de tester ce médicament à long terme, selon le chef du service de rhumatologie de Strasbourg-Hautepierre. Vous l’aurez compris, l’analyse de ce médicament surprenant n’est pas terminée. Mais « compte tenu du contexte de la pandémie, les chercheurs et le promoteur se sont sentis obligés, d’un point de vue éthique, de communiquer ces informations, en attendant l’examen par les pairs, tout en continuant le suivi plus long de ces patients » .

Face à ces résultats sans commune mesure, «on s’engage pour que (le Tocilizumab) devienne le traitement standard » affirme Jacques Eric Gottenberg. Il constituerait donc bientôt le traitement de base du covid-19 !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter