Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 17Article 590215

Health News of Saturday, 17 April 2021

Source: ndengue.com

Covid-19 : au Cameroun, les herboristes déclarent la guerre au vaccin

Ils rejettent la campagne de vaccination engagée cette semaine par le gouvernement.

Ils débutent leur conférence de presse ce vendredi 16 avril 2020 à 11h20 par une minute de silence en mémoire du célèbre tradi-patricien Dr Dewah. Le précurseur de la médecine traditionnelle au Cameroun est décédé il y a quelques semaines des suites de maladie. Ses confrères de la médecine camerounaise entendent poursuivre son combat en cette période de coronavirus grâce aux richesses de la nature.

Ils avancent désormais en rangs serrés contre ce tueur silencieux, qui fait des ravages dans le monde. Réunis autour d’une même table ce jour, les docteurs Herman Nyeck Liport (naturopathe), Charles Hopson (médecin orthomoléculaire), et Pom( médecin physique-naturothérapie) venu de Yaoundé, s’opposent aux solutions occidentales contre le coronavirus.

« Les africains doivent dire ‘’non” au vaccin contre la covid-19 ». Tel est le principal message porté par le collectif. Dr Liport, par ailleurs président de la Fédération nationale des praticiens de la médecine naturelle et traditionnelle du Cameroun (Fenacam) ouvre le bal des interventions. Il attire l’attention des Camerounais sur le vaccin contre le coronavirus. « Les Africains ne sont pas des chiens chez le vétérinaire, où on va venir essayer un vaccin », s’indigne-t-il, avant d’ajouter : « Ils doivent se réveiller, on a tout pour vaincre toutes les maladies ».

Dr Pom enfonce le clou : « Nous venons de la terre et c’est grâce à la terre que nous évoluons.”

Avec son expérience acquise en épidémiologie dans la médecine dite moderne, il affirme avec autorité que cette dernière brille par son incompétence depuis la fin de la 2e guerre mondiale. « Pourquoi porter le cache-nez alors qu’il détruit plus qu’il ne protège? Pourquoi se confiner alors que l’économie doit tourner? » s’interroge-t-il. Selon lui, l’Afrique a ses racines pour vaincre la covid-19. Pour ce fait, il est temps de mettre au pas nos gouvernants qui veulent céder à la pression financière de l’occident.

Dr Charles Hopson ne passe par quatre chemins pour traiter les occidentaux de « menteurs scientifiques ». Le médecin orthomoléculaire représente le vaccin comme étant « un tigre » qu’on a endormi, qui, à son réveil, « créé des hécatombes ». A l’en croire, les personnes les plus touchées aujourd’hui par les nouvelles variantes de covid-19 sont celles qui ont accepté le premier vaccin. « La preuve vivante est le Chili qui, aujourd’hui, ne sait plus à quel saint se vouer. A ceci s’ajoutent l’Afrique du Sud et l’Angleterre qui ont aujourd’hui des variantes qui portent leurs noms », illustre Charles Hopson.