Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 25Article 544201

General News of Friday, 25 September 2020

Source: Actu Cameroun

Covid-19 : Human Rights Watch soupçonne Manaouda Malachie de malversation dans la gestion des fonds

Selon l’ONG, le ministère n’a rendu publique aucune information spécifique sur les recettes et les dépenses du Fonds de solidarité pour la santé.
Dans une tribune, Human Rights Watch s’inquiète de l’opacité qui règne quant à l’utilisation des fonds reçus par le pays pour lutter contre la Covid-19. En effet, pour lutter contre la pandémie de la pandémie, le président Paul Biya a lancé un appel à la solidarité publique. En réaction, des dizaines de personnes et d’entreprises ont versé d’importantes sommes sur un fonds créé dans la précipitation.

Opacité sur la gestion des fonds
Cet argent aurait dû venir en complément du Fonds de solidarité pour la santé. C’est une réserve d’urgence créée par le gouvernement en 1993 et à laquelle les établissements médicaux versent chaque mois 10 % de leurs recettes.

Au lieu de cela, « le gouvernement a géré ces deux fonds dans le plus grand secret, rendant impossible la traçabilité des ressources publiques. De fait, on ignore si et comment l’exécutif a dépensé cet argent, ainsi que les 226 millions de dollars (190 millions d’euros) qu’il a reçus du Fonds monétaire international (FMI) en appui à sa réponse au Covid-19. » Soutient dans une tribune, Human Rights Watch.



Odeur de détournement
Selon l’ONG, c’est seulement sous la pression publique que le ministère de la Santé, a fait une sortie. Invoquant « l’urgente nécessité de la transparence », a publié le 29 juillet, dans un communiqué de deux pages. « Des informations sommaires sur la manière dont il avait dépensé 22 milliards de francs CFA (33,5 millions d’euros), affirmant qu’il s’agissait du total de ses dépenses en réponse au Covid-19 au cours des cinq mois précédents. Hélas, ce communiqué n’est qu’une parodie de transparence ».


Dans le communiqué, les informations fournies sont trop générales pour permettre un véritable contrôle de la part du public. On y apprend par exemple, que 1,75 milliard de FCFA ont été consacrés à « réhabiliter, rénover et agrandir » les blocs d’isolement de trois hôpitaux de Yaoundé.

En outre, le document contient une liste générique d’équipements censée correspondre à une dépense supplémentaire de 3,92 milliards de FCFA enregistrée sous l’appellation « acquisition d’équipement médical pour distribution aux établissements de santé ».

En somme, le ministère n’a rendu publique aucune information spécifique sur les recettes et les dépenses du Fonds de solidarité pour la santé. Ce qui semble n’être régies par aucune législation.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter