Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 09Article 617773

Actualités of Thursday, 9 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Coup d’Etat en Guinée : voici la liste des militaires tués

Le plus jeune élément de la garde présidentielle est mort play videoLe plus jeune élément de la garde présidentielle est mort

• Plusieurs militaires ont perdu la vie dans l’attaque

• Le plus jeune élément de la garde présidentielle est mort

• Sa famille témoigne


Quatre jours après le coup d’Etat en Guinée, il est toujours difficile de dresser le bilan complet des victimes. Plusieurs familles sont endeuillées. En effet en voulant protéger le président Alpha Condé, un bon nombre d’éléments de la garde présidentielle ont perdu leur vie. C’est le cas du soldat Abdouramane Kaba . Il était le plus jeune de l’armée. Agé de 24 ans, il avait rejoint l’armée 6 ans plus tôt. Dans sa famille, c’est la désolation. Sa fiancée qu’il se prépare à épouser reste inconsolable. Son père adoptif n’en revient toujours pas.

« Le petit a quitté ici le vendredi soir pour monter la garde le samedi. Le dimanche soir, on l'appelle, le téléphone sonne, il ne décroche pas. On a passé toute la journée à l'appeler alors qu'il était déjà décédé à la présidence. C'est l'armée qu'il a aimé, c'est dans l'armée qu'il est décédé », a confié Idrssa Camara, père adoptif d’Adbouramane à la télévision guinéenne Space Tv.
Ont également perdu la vie dans l’opération menée par les éléments du groupement des forces spéciales, l’adjudant-chef Youssouf Camara et l’officier Antoine Manalo. La liste complète des victimes du coup d’Etat n’est pas encore disponible, mais le chef des putschistes avait indiqué dans une de ses sorties à la télévision nationale guinéenne qu’il y avait de nombreux morts et blessés.


« Il y a eu beaucoup de morts, beaucoup de blessés, et beaucoup de larmes. Nous allons tous nous asseoir pour rédiger une constitution qui est adoptée à nos réalités, capable de régler nos problèmes parce que si vous voyez l’état de nos routes, vous voyez l’état de nos hôpitaux, vous vous rendrez compte qu’après 62 ans d’indépendance, il est temps qu’on se donne la main », a déclaré le colonel Mamady Doumbouya le 05 septembre.

Rejoignez notre newsletter!