Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 14Article 505174

General News of Tuesday, 14 April 2020

Source: cameroonvoice.com

Coronavirus: voici comment le gouvernement sacrifie les camerounais

Le régime en place a décidé que le port du masque obligatoire dès le lundi 13 avril 2020 dans un point de presse que donnait le chef du gouvernement Joseph Dion Ngute le 07 avril dernier. Mais aucune disposition n’a été prise pour la mise à disposition des masques dignes de confiance aux populations, qui elles, se vouent aux masques bons marchés qui représentent un risque énorme.

Le port du masque a été rendu obligatoire dès ce lundi 13 avril 2020 par le gouvernement. Le non-respect de cette décision peut valoir une amende voire une punition de la part des autorités compétentes, a appris Cameroonvoice. Une décision salutaire, mais partielle. l’Etat ne se préoccupe nullement pas de prendre des dispositions sur le type de masque que les populations devraient porter. Le communiqué relatif ne donne aucune précision sur les dispositions à prendre pour se procurer ces outils de protection. Le gouvernement annonce plutôt sa convaincre que la production des masques sera effective d’ici peu. C’est à croire que le régime demande aux populations de se débrouiller pou être conformes.

Les Camerounais soucieux de survivre sont donc face à un dilemme. Alors qu’ils n’ont pas, pour la plupart, les ressources nécessaires pour tenir aux mesures de confinement décidées par les autorités, devront-ils opter pour les masques de protection à usage unique qui sont aussi rares que chers dans les pharmacie ou vont-t-ils saisir la main aux masques fignolés dans les ateliers de couture, et qui sont colportés dans les rues camerounaises. En effet, aucune garantie à accorder à ces masques qui sont tenues dans dans des conditions regrettables et inquiétantes par les commerçants.

Dans d’autres pays c’est le gouvernement qui se charge de distribuer les masques pour se rassurer que ses derniers sont de bonne qualité et cela à titre gratuit. Mais dans le pays de Paul Biya c’est tout à fait le contraire. Récemment le Cameroun a reçu des masques en provenance de la Chine, un don du milliardaire Jack Mâ le fondateur de la plateforme Alibaba et 20.000 kits pour les tests. Où sont-ils passés tous ces masques et kits devant servir à la protection de la population ou du corps médical? Question à qui peut répondre et dire aux camerounais pourquoi aujourd’hui ils devraient acheter des masques fabriqués au quartier et à quel prix !

Force est de constater que les aides reçues par le Cameroun sont utilisées à d’autres fins et non pour lutter contre la pandémie qui continue de semer la panique au sein des populations. On n’en dit rien pour le moment, mais que peut-on attendre d’un régime qui affame et opprime son peuple par corruption et autre détournement de deniers publics. Un gouvernement responsable prendrait la peine de communiquer à son peuple les dispositions prises pour entrer en possession d’un masque de qualité parce que tous les masques ne sont pas indiqués. Tout compte fait, on se souviendra qui étaient les responsables de toutes ces vies brisées; l’histoire retiendra surtout que durant une crise majeure aussi meurtrière, le président Paul Biya qui s’offre toujours en spectacle publiquement pour son anniversaire tous les 13 février, a observé un silence de tombe. La famille présidentielle a d’ailleurs l’habitude de se permettre des folies diverses sur le dos du contribuable. Surprise mondiale, depuis l’annonce du premier cas de Covid-19 le 3 mars au 14 avril il es l’un des rares chefs d’Etat au monde qui se montre silencieux et dont le gouvernement prend des mesures au rabais qui ont faire rire l’Afrique.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter